Le parlement bruxellois crée un Conseil bruxellois du Bien-être animal

Le Conseil pourra se pencher sur la commercialisation des animaux, en particulier des chiens et des nouveaux animaux de compagnie, ainsi que la problématique des chiens dangereux
Le Conseil pourra se pencher sur la commercialisation des animaux, en particulier des chiens et des nouveaux animaux de compagnie, ainsi que la problématique des chiens dangereux - © Rich Polk - AFP

Le Parlement bruxellois vient de se prononcer en faveur de l’instauration d’un Conseil bruxellois du Bien-être animal. Ce Conseil, composé d’organisations et d’experts, sera amené à émettre des avis.

"Depuis la 6ème réforme de l’État, le Bien-être animal est devenu une compétence régionale et il était indispensable de créer le Conseil du Bien-être animal bruxellois pour poursuivre le travail entrepris au niveau fédéral jusque-là", rappelle la secrétaire d’État en charge du bien-être animal Bianca Debaets (CD&V). "Parmi les sujets sur lesquels le Conseil pourra se pencher, je citerais notamment la commercialisation des animaux, et en particulier des chiens et des nouveaux animaux de compagnie, ainsi que la problématique des chiens dangereux".

Commerce et élevage

Bruxelles Environnement lancera à la fin du mois d’avril un appel public à candidatures pour former ce Conseil du Bien-être animal. Parmi les candidats potentiels, on retrouvera des représentants de refuges animaliers, d'organisations de défense des droits des animaux, de représentants du commerce et d'élevage des animaux, de l'organisation des vétérinaires, de la société civile et des communes

La composition et le fonctionnement du Conseil seront connus avant l’été.

"L'objectif est de fonctionner principalement avec des organisations bruxelloises parce que de cette manière le Conseil du Bien-être animal pourra nous aider à développer des actions spécifiques aux grandes villes. Les avis pointus me permettront par exemple de mener des campagnes plus ciblées et plus efficaces", conclut la secrétaire d’État.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK