Le Musée Magritte reste le plus visité en Belgique

le Musée Magritte
le Musée Magritte - © RMFAB

Il y a un peu plus de 7 ans, en juin 2009, le Musée Magritte ouvrait ses portes à Bruxelles, sur la Place Royale.

Aujourd'hui, le musée semble avoir atteint son rythme de croisière, il attire chaque année environ 300 000 visiteurs, c'est moins que lors de son ouverture où le chiffre record de plus de 500 000 visiteurs avait été atteint, mais cela correspond aux souhaits des fondateurs du musée.

"Je suis évidemment très heureux à différents niveaux, explique Michel Draguet, le directeur des Musées Royaux des Beaux Arts dont dépend le Musée Magritte, le Musée Magritte est une machine qui fonctionne bien au niveau touristique et au niveau de la fréquentation. Il tourne grosso modo autour de 300 à 350 000 visiteurs par an et malgré ses 2500 m² de surface, ce qui n'est pas énorme, le Musée Magritte reste l'activité muséale la plus importante de Belgique. C'est aussi la locomotive des Musées Royaux des Beaux Arts de Belgique, c'est notre principal axe de visibilité."

Un musée pour touristes?

Le public qui vient visiter le Musée Magritte est à 65% composé de touristes étrangers, certains disent d'ailleurs aujourd'hui que le Musée Magritte est essentiellement un musée pour touristes, une appellation qui ne veut strictement rien dire pour son directeur : "La culture n'est pas un exercice élitiste, explique Michel Draguet. Un musée ne se justifie pas dans le plaisir qu'une petite bande d'initiés, dont je fais d'ailleurs partie, pourrait en tirer! Lorsqu'on fait un musée, c'est pour passer un message vis-à-vis de tout le monde et aussi des gens qui ne peuvent pas y venir, d'où l'importance de la présence sur les réseaux sociaux par exemple. Pour moi, un musée pour touristes, c'est un musée qui peut faire découvrir aux touristes notre spécificité culturelle et Magritte en est une. Donc je suis même assez fier d'avoir créé un musée pour touristes qui a attiré bon nombre de personnalités qui ont aimé l'oeuvre de Magritte. Par ailleurs, pas mal d'artistes contemporains viennent ici au musée pour y chercher ce dont ils ont besoin dans leur travail, donc oui, c'est un musée pour touristes, mais pas uniquement."

Baisse de fréquentation après les attentats

Comme le musée attire beaucoup d'étrangers, il a évidemment souffert du climat de ces derniers mois, Michel Draguet estime qu'il y a eu une diminution d'environ 40% du nombres de visiteurs "On voit beaucoup moins d'Asiatiques, on voit moins d'Américains, donc oui, nous avons connu une baisse de fréquentation, reconnaît le directeur. Nous avons aussi dû repenser la sécurité du Musée qui aujourd'hui est plus forte aux portes d'entrée, mais en même temps, nous avons essayé de recréer une nouvelle convivialité à l'intérieur du musée."

Parallèlement aux activités organisées ici à Bruxelles, le Musée Magritte s'exporte à l'étranger en collaborant à de nombreuses expositions internationales, dernièrement à New-York et Tokyo par exemple. La prochaine exposition internationale est prévue en septembre à Paris au Centre Pompidou, elle s'intitulera "La trahison des images" et ouvrira ses portes le 21 septembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK