Le Med Tech Atelier : les jeunes entrepreneurs bruxellois peuvent créer des prototypes médicaux

Louis-Philippe Broze et son prototype d'attelle légère.
2 images
Louis-Philippe Broze et son prototype d'attelle légère. - © Tous droits réservés

Dans le domaine médical, il n’est pas toujours simple de mettre au point de nouvelles technologies, surtout pour les petites entreprises. C’est pourquoi la Région bruxelloise (via Hub. brussels, l’agence pour l’accompagnement de l’entreprise) lance ce jeudi, un nouveau dispositif de soutien à ces projets. L’idée est de créer un atelier avec le matériel adéquat où les jeunes entrepreneurs pourront tester leur projet et fabriquer un prototype.

Le Med Tech Atelier

Tester une nouvelle technologie demande du matériel, des outils spécifiques et bien souvent cela coûte cher. L’objectif principal du Med tech atelier est d’aider les jeunes entrepreneurs à valider leur projet. Louis Philippe Broze, codirecteur de Spentys (une start-up située à Forest), a lui-même éprouvé beaucoup de difficulté lors de la conception d’une attelle orthopédique, il y a deux ans. Le projet était innovant. L’attelle est aérée, résistante à l’eau et imprimée en 3d. "Mais il fallait pouvoir simuler la flexion et l’extension du poignet, voir comment se comportait le plastique ", explique Louis-Philippe Broze. "A l’époque, si nous avions pu disposer d’une structure comme le Med tech Atelier, cela aurait été beaucoup plus simple". Thibault Kyun, fondateur de Covartim qui a conçu l’équipement de l’atelier, le confirme :" Le matériel nécessaire pour tester les innovations dans le domaine des techniques médicales prend de la place et est souvent très onéreux".

Un projet coûteux mais soutenu

" Avant, ces entrepreneurs faisaient faire leur premier prototype très cher et à l’étranger ", explique Azèle Mathieu, manager de Lifetech brussels (ndlr : qui soutient les projets innovant dans le domaine de la santé), " on s’est dit que ce n’était quand même pas possible, on a suffisamment d’expertise et d’équipements en Région bruxelloise ". L’idée était donc de créer un service pour accompagner chaque entrepreneur dans le développement d’un premier prototype. " Ils peuvent tout trouver sur place ", raconte-t-elle, " en ayant un premier prototype, ils peuvent ensuite le montrer aux utilisateurs, avoir un retour de leur part, et donc augmenter leur chance de développer rapidement leur innovation ".

Ce n’est évidemment pas un hasard, cet atelier d’expérimentation est installé sur le site de l’UCL à Woluwe Saint-Lambert. Il devrait encourager l’innovation médicale dans une région qui compte plusieurs hôpitaux universitaires et un tissu de start-up, en croissance ces dernières années.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK