Le gouvernement bruxellois veut inciter les demandeurs d'emploi à se lancer comme indépendants

Le gouvernement bruxellois a approuvé jeudi en première lecture un projet d’arrêté visant à augmenter le montant de la "prime indépendant" destinée à aider les chercheurs d’emploi à lancer leur activité.

Nombreux sont les chercheurs d’emploi qui rêvent de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat mais n’osent pas sauter le pas. Le contexte économique actuel va certainement tempérer les ardeurs des plus motivés, a déclaré le ministre de l’Emploi, Bernard Cerfayt (DéFI), qui a planché sur le projet d’arrêté.

Une prime boostée

C’est dans ce contexte que la "prime indépendant", lancée en 2018, va être boostée sous la forme de mensualités augmentées. Au total, le chercheur d’emploi bénéficiera d’un montant de 4750 euros sur 6 mois : 1250 euros le premier mois, 1000 le deuxième mois, 750 les troisième et quatrième mois (au lieu de 500 euros) et 500 les cinquième et sixième mois (au lieu de 250).

Par ailleurs, la condition de ne pas avoir été indépendant pendant 2 ans auparavant est supprimée, ce qui permettra aux anciens indépendants de relancer également une activité.

"Pas d’effet d’aubaine"

Selon M. Clerfayt, il n’y aura pas d’effet d’aubaine. Pour en bénéficier le chercheur d’emploi devra être accompagné et suivi par une structure reconnue. Le projet entrepreneurial doit en outre être validé. Seuls les projets vérifiés dont les bases sont solides donneront accès aux subsides.

Depuis le lancement de la mesure en 2018, 630 primes ont déjà été octroyées à des Bruxellois.

La "prime indépendant" boostée sera accessible à tous les chercheurs d’emploi qui se lancent comme indépendant entre le 1er septembre 2020 et le 31 décembre 2021.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK