Le Front commun SDF s'oppose à l'arrêté du bourgmestre d'Etterbeek

Les réfractaires vont être tentés de se cacher, ce qui les mettra davantage en danger, poursuit la plateforme (illustration).
Les réfractaires vont être tentés de se cacher, ce qui les mettra davantage en danger, poursuit la plateforme (illustration). - © Flickr

Pour éviter des décès dus au grand froid, le bourgmestre libéral d’Etterbeek Vincent De Wolf oblige les SDF dormant en rue à passer la nuit dans un local communal chauffé. En cas de refus, le sans-abri fait l'objet d'une arrestation administrative.

"Mauvaise mesure", surtout destinée à sauvegarder la réputation du bourgmestre en cas de mort causée par le froid, estime le Front commun SDF, une plateforme qui regroupe plusieurs associations de terrain.

Les réfractaires vont être tentés de se cacher, ce qui les mettra davantage en danger, poursuit la plateforme. Et puis, la relation de confiance avec les travailleurs sociaux risque d'être compromise.

Etterbeek et Bruxelles : arrestations administratives des SDF - JT du 26/02

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK