Le chantier Schuman entrevoit le bout du tunnel après trois ans de retard

Gare de Bruxelles-Schuman en travaux
Gare de Bruxelles-Schuman en travaux - © Jean-Claude Hennuy - RTBF

En 2008, un chantier pharaonique démarrait dans le quartier Schuman pour permettre de relier plusieurs moyens de transports dans une seule gare. Un nouveau pôle multimodal aurait dû voir le jour en 2012. Mais, trois ans plus tard, les travaux ne sont toujours pas terminés.

Cette grande gare hyper-moderne de Schuman, fusion entre l’actuelle gare et la station de métro, se fait désirer.

Pour Beliris, l’administration bruxello-fédérale qui gère le chantier, cela s’explique principalement par la complexité du projet et le nombre d’intervenants. Il y a la SNCB et la STIB pour les exploitants du métro et du train. Il y a aussi la Commission européenne et le Conseil de l’Union européenne. Enfin, il y a la construction réalisée par la Régie des Bâtiments.

Guillaume Abeloos, ingénieur chez Beliris, explique aussi qu’"il y a eu de grosses exigences en termes de sécurité par rapport aux institutions européennes, qui ont nécessité des adaptations importantes".

L’ingénieur mentionne l’exemple d’un escalator devant mener aux quais du métro. "Il a fallu prendre un bout du parking du Berlaymont, réaliser un mur d’enceinte surdimensionné, répondant aux exigences de la Commission, pour résister à l’explosion d’une rame de métro". Dans ce cadre, il faut compter des mois pour la réalisation des études de l’Ecole royale militaire, notamment, en matière de résistance aux explosifs.

Fin 2015, le quartier européen devrait être plus facilement accessible grâce à la nouvelle ligne ferroviaire et au nouveau tunnel qui assurent la liaison vers l'aéroport de Bruxelles-National. À terme, le pôle multimodal Schuman comptera onze entrées dont sept avec ascenseurs et 2 sorties de secours.

Au bout de toutes ces années de patience, le train devrait donc rouler le premier janvier 2016. "Il faut que ce soit fini parce que le roi est prévu pour l’inauguration, à la fin de l’année ", précise Guillaume Abeloos.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK