Le changement de propriétaire à la Grande Mosquée? "Cela ne nous fait strictement rien!"

La Belgique a rompu le bail entre la mosquée et l'Arabie saoudite, le pays qui gérait la mosquée depuis 51 ans.
La Belgique a rompu le bail entre la mosquée et l'Arabie saoudite, le pays qui gérait la mosquée depuis 51 ans. - © Belga

Nous sommes vendredi, c'est le jour de la prière à la Grande Mosquée du Cinquantenaire. Une mosquée qui change de direction puisque la Belgique a rompu le bail entre la mosquée et l'Arabie saoudite, le pays qui gérait la mosquée depuis 51 ans.

Nous avons demandé aux fidèles ce qu'ils pensaient de ce changement. "Moi, je suis un habitué de la mosquée. Pourtant, on ne nous parle pas de ces changements. Je l’ai appris via les médias."

Ici, on ne parle pas trop du changement de propriétaire. Pour la plupart, cela ne changera rien. "Cela ne me fait strictement rien ! Tant qu’on respecte le pays où on est, qu’il soit saoudien, tunisien ou chinois (…) Du moment qu’on est bien lorsqu’on fait la prière, c’est le plus important (…) Nous sommes des fidèles. Nous venons pour la prière."

Et selon les fidèles interrogés, les Saoudiens étaient très discrets au sein de la mosquée. "Il faut d’abord qu’on me les montre car je ne les ai jamais vus ici. Pour moi, cela ne change rien du tout. Juste dans les paroles. Car un culte, c’est un culte. Point barre. Et il faut le respect démocratique. Le reste, ce n’est pas important ! (…) Pour ma part, je n’ai jamais constaté un quelconque radicalisme, extrémisme ou wahhabisme. Les serments portent sur la tolérance, la formation, la sensibilisation des jeunes… Pour moi, le départ des Saoudiens ne change absolument rien."

Des fidèles donc pour qui ce changement de propriétaire ne change pas réellement les choses…

L'Arabie Saoudite et la gestion de la Grande Mosquée de Bruxelles (partie 2) au JT du 16/01

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK