Le cdH parviendra-t-il à exclure le PS du gouvernement régional à Bruxelles?

Sans le PS, quelle sera la nouvelle majorité à Bruxelles?
Sans le PS, quelle sera la nouvelle majorité à Bruxelles? - © DR

Le scénario n'est pas impossible mais il faudra alors une large majorité, sans doute quatre partis au niveau francophone avec le MR, DéFI et Écolo. Et qui dit Écolo, dit sans doute aussi Groen au niveau flamand, ce qui risquerait encore de compliquer un peu les choses.

Voici les alliances possibles

C'est un peu un jeu de poker menteur. En invitant les autres partis francophones à former une majorité alternative, sans le PS, le président du cdH mise gros. Mais il ne détient pas les cartes-maîtresses. Remplacer le PS par le MR, c'est construire une majorité sur du sable.

Dans le collège francophone, MR-DéFI et cdH ne disposeraient que de 37 sièges sur 72. En théorie puisque Corinne Depermentier, malade, ne siège plus. Il faudrait donc muscler l'exécutif par l'apport d'un quatrième larron. Oublions le PTB, idéologiquement incompatible, il ne reste qu’Écolo. Or, à Bruxelles, les Verts sont scotchés à Groen. Et du côté flamand, aucun changement n'interviendra dans l'équipe VLD-SP.a- CD&V.

Groen n'aurait rien à gagner à soutenir la majorité, hormis quelques strapontins dans les para-régionaux.

Et si Groen donne le feu vert à Écolo pour y aller sans lui ?

Qu'y gagnerait Écolo à deux ans des élections, dans un attelage fait de bric et de broc ? Pas grand-chose, pour ne pas dire rien. Reste donc une hypothèse : le gouvernement continue avec le PS et sans le cdH, remplacé par le MR. Pour autant que les Libéraux acceptent de s'inscrire dans ce cas de figure. Bref, faites vos jeux...

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir