Laeken : la fontaine de Neptune jaillit à nouveau

La fontaine de Neptune n'avait pas été en fonctionnement depuis 1965.
La fontaine de Neptune n'avait pas été en fonctionnement depuis 1965. - © RTBF

Depuis 1965, l'eau ne coulait plus de la fontaine de Neptune, située au nord du parc royal de Laeken, à proximité du Pavillon chinois. Aussi, pendant plus d'un an et demi, le monument a été remis en fonction. De quoi ravir Jeannine, qui habite le quartier : "Je l'ai toujours connue, cette statue. Enfin, elle fonctionne à nouveau, et c'est magnifique !"

Cette statue est une copie de la fontaine de Neptune à Bologne érigée en 1563. Elle représente le Dieu de la Mer, des Océans et des Eaux, avec quatre sirènes à ses pieds. La réplique bruxelloise date de 1903, elle faisait partie d'un projet d'aménagement urbain du roi Léopold II, auquel s'ajoutait la construction du Pavillon chinois et de la tour japonaise afin de donner plus de caractère à l'environnement de son château. Mais très vite, dès le milieu du XXe siècle, les éléments en marbre et en bronze se sont abîmés, le système d'approvisionnement en eau s'était délabré. Et pour lutter contre le gel, un drap recouvrait chaque hiver le monument. Une dissimulation qui n'aura désormais plus lieu, assure Pascal Smet, le ministre bruxellois chargé de la Mobilité et des Travaux publics, lors de l'inauguration de la nouvelle statue, mercredi 17 avril.

Une restauration à 700 000 euros

De leur côté, les équipes de restauration ont dû aller en Italie pour retrouver des plans du monument original. Chris Pengsten et ses quatre ouvriers se sont occupés de la technique de la fontaine. Ils ont minutieusement mis au points les nouveaux jeux d'eau, avec pas moins de trente tuyaux et des pompes très précises. "Cela fait vingt ans que je fais ce métier, j'ai restauré et construit plus de 250 fontaines. Maintenant, on ne fait que des fontaines modernes. Des fontaines dissimulées dans le sol. Mais la fontaine Neptune est une fontaine classique. Il n'y en a plus beaucoup ici à Bruxelles. C'est assez unique de travailler sur de tels monuments", assure Chris Pengsten. 

Désormais, un réservoir de 25 000 litres d'eau en cycle fermé fera vivre chaque jour la fontaine, été comme hiver. Un projet assez important puisque la région de Bruxelles a dû dépenser pas moins de 700 000 euros pour redonner une âme à la statue. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK