La Ville de Bruxelles promeut le bouton pour signaler les agressions LGBTQI+ à la police

En marge de l'ouverture du Pride festival, la cellule Égalité des chances de la Ville de Bruxelles lance vendredi une campagne d'information afin de faire connaître le "bouton" pour signaler des délits à caractère homophobe, lesbophobe ou transphobe à la police de Bruxelles-Ixelles, a annoncé le cabinet de l'échevin de l'Égalité des chances Khalid Zian.

Le point de contact LGBTQI+ (lesbiennes, gays, bisexuels, trans, queers, intersexes et autres) de la zone de police Bruxelles-Ixelles est accessible sur la page web de la police.

L'adresse mail de contact de la police existe depuis longtemps et a été mise en évidence en mai 2019 avec la création d'un "bouton" sur le site internet de la police. Une dizaine de signalements ont été effectués via ce système depuis son activation, a indiqué le porte-parole de la zone de police Olivier Slosse.

La campagne de la Ville vise à mieux faire connaître ce bouton de signalement. Une vidéo explicative a été mise en ligne et des pansements accompagnés d'informations ont été distribués dans les lieux fréquentés par les personnes LGBTQI+. Cette campagne a également pour but d'inciter les victimes ou témoins à rapporter les faits à la police.

En cas d'urgence, il faut toujours composer le 112. Olivier Slosse explique que le bouton sert à prendre contact avec des policiers du service d'aide policière aux victimes, formés à la question des agressions de personnes LGBTQI+. Ils informent et accompagnent les victimes et témoins de délits à caractère homophobe, lesbophobe ou transphobe. La page de la police renvoie également à la Rainbow House pour les personnes désirant signaler ce type d'incidents de façon anonyme.

"Il est important que chacun puisse se sentir en sécurité lorsqu'il rapporte un fait", estime Khalid Zian. "Un premier contact avec la police peut s'avérer plus aisé via un mail".

Le nouveau plan d'Action LGBTQI+ de la Ville de Bruxelles sera présenté au prochain conseil communal.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK