La Ville de Bruxelles lance Canopée, un plan de végétalisation du territoire bruxellois

Le plan canopée  permettra en 10 ans d'augmenter et de diversifier la palette végétale et de faire naître des "jardins forêts" et des "forêts urbaines".
Le plan canopée permettra en 10 ans d'augmenter et de diversifier la palette végétale et de faire naître des "jardins forêts" et des "forêts urbaines". - © rtbf

La Ville de Bruxelles a lancé mardi le plan Canopée, un plan de végétalisation des rues du territoire bruxellois qui se déploiera de 2020 à 2030.

Ce plan de plantation sur 10 ans permettra d’augmenter et de diversifier la palette végétale et de faire naître des "jardins forêts" et des "forêts urbaines". "Elle (la nature) rafraîchit l’air, augmente le taux d’humidité ambiant, offre de l’ombre, purifie l’atmosphère", souligne Zoubida Jellab, échevine des Esaces verts. "Elle est essentielle pour la protection et la préservation de la biodiversité. L’arbre n’est pas un mobilier urbain, c’est un être vivant ! C’est un lieu de vie, aussi, pour les oiseaux, les insectes… Il répond à des besoins et à un cycle de vie spécifiques. Nous voulons conserver le patrimoine existant. Nous voulons augmenter sa présence aussi."

Des solutions adaptées

Des outils, des techniques et des pratiques seront développés pour veiller à l’évolution et à la protection des arbres remarquables ou non. La Ville proposera des solutions adaptées pour les îlots de chaleurs et la pollution atmosphérique. Elle encouragera et encadrera aussi les initiatives citoyennes et associatives visant à végétaliser des espaces urbains délaissés. Les Bruxellois qui souhaitent végétaliser leurs rues recevront des subsides et des jeunes arbres à planter.

Une Charte de l’arbre

Le plan Canopée est abordé de manière transversale, au sens où l’idée est de donner à l’arbre une place fondamentale dans l’ensemble des projets menés par la ville. Une Charte de l’arbre organisera les actions concrètes d’informations et de sensibilisation, telles que la réalisation de guides de bonnes pratiques, d’un inventaire du patrimoine arboré, ainsi que d’une grille de critères pour la sélection des arbres plantés.

"Essentielle au bien être"

Un boommeester – la Madame ou le Monsieur arbres de la Ville de Bruxelles – sera de plus désigné dans l’administration. "La végétation est essentielle au bien-être de tous et à la qualité de notre environnement", défend le bourgmestre Philippe Close. "Pour mettre à l’honneur la nature, chaque année, une fête de l’arbre sera organisée."

 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK