La STIB fait appel à l'agent Verhaegen pour diminuer les fraudes dans ses trams et ses bus

une campagne de sensibilisation avec l'humoriste Pablo Andrès, alias... l'inspecteur Verhaegen, pour diminuer le nombre de trajets à l'œil.
3 images
une campagne de sensibilisation avec l'humoriste Pablo Andrès, alias... l'inspecteur Verhaegen, pour diminuer le nombre de trajets à l'œil. - © Tous droits réservés

En 2015, 3,63% des passagers contrôlés sur le réseau Stib voyageaient en fraude. En 2016, le pourcentage est même devenu légèrement plus important: 4,15 %. Des voyages à l'œil surtout à bord des bus et des trams, puisque le métro dispose à présent de portiques qui ferment l'accès aux quais.

Pour endiguer le phénomène, la STIB a décidé de lancer une campagne de sensibilisation avec l'humoriste Pablo Andrès, alias... l'inspecteur Verhaegen. Le faux-policier le plus populaire de Bruxelles se reconvertit - le temps d'un sketch - en agent STIB pour inciter à payer le tram ou le bus.

"Entrer dans une boulangerie et payer son pain, c’est naturel… mais ça ne l’est pas toujours visiblement pour le transport public, explique Françoise Ledune, porte-parole de la STIB. Raison pour laquelle on lance cette campagne."

L'an dernier, 59.000 PV ont été dressés pour des trajets non payés. Par rapport à l'année d'avant, c'est une légère augmentation de la proportion de fraudeurs. Un manque à gagner pour la société de transports, donc. "C’est un manque à gagner important ! Aujourd’hui, l’entreprise de transport public et la Région sont confrontés à des besoins énormes en termes d’investissements pour développer l’offre de transports publics."

Pour porter ce message, la campagne STIB comprend un volet comique avec la vidéo de l'agent Verhaegen, puis un volet qui l'est moins: des contrôles renforcés les semaines à venir et des affiches de rappel du montant des amendes, qui s'échelonnent entre 107 et 408 euros.

Le nouveau High Responsible Chief International Security "Waar is Kevin? Kevin is in de keuken" à la STIB

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK