La STIB a-t-elle délibérément faussé une mesure du bruit de ses trams à Ixelles?

Cela fait quelques années maintenant que certains habitants de l'avenue du Derby, à Ixelles, se plaignent des nuisances provoquées par le passage des trams des lignes 8 et 25 : bruit, vibrations, fissures dans les murs des habitations. Récemment, une pétition a été lancée pour réclamer une campagne de mesures indépendante du volume sonore et des vibrations. Les riverains ont obtenu gain de cause. L'administration Bruxelles Environnement a chargé une firme privée de procéder aux mesures demandées. 

La STIB interfère-t-elle? 

L'opérateur a installé des micros et des caméras sur deux immeubles, de part et d'autre de l'avenue du Derby. La campagne de mesure a débuté quand une habitante remarque, à plusieurs reprises, la présence de voitures siglées de la STIB dans l'avenue. Elles sont garées quelques mètres avant les micros, feux allumés le soir, comme pour inviter les conducteurs des trams à ralentir, de manière, soupçonne-t-elle, à réduire aussi bien les vibrations que le volume sonore. 

Benjamin Scheere, lui aussi Ixellois, a fondé l'Observatoire Bruxellois de la Mobilité. Il est également convaincu que la STIB tente de biaiser les résultats des mesures. "Le fait que les véhicules soient venus plusieurs soirs d'affilée, à 21h40, 22h00, jusqu'à minuit, ça indique clairement qu'il y a une stratégie qui consiste à faire ralentir les trams au moment où les normes sont les plus exigeantes, c'est-à-dire, pour le bruit et les vibrations, entre 22H00 et 6h00 du matin. Et c'est souvent pendant ces tranches-là que la STIB dépasse ces normes. (...) Les riverains ont observé que les trams n'ont jamais roulé aussi lentement depuis de nombreuses années."

La STIB contrôle la vitesse de ses trams

Oui, la STIB est bien présente régulièrement avenue du Derby, admet sans peine sa porte-parole, Françoise Ledune. Mais pas pour les raisons avancées par les riverains soupçonneux. "C'est vraiment un procès d'intention parce que nous effectuons des contrôles de vitesse dans cette zone-là justement à la demande des riverains et de la commune. C'est un engagement que la BUT (Business Unit Tram) a pris (...) d'effectuer de manière régulière, c'est-à-dire tous les jours à différents moments de la journée, des contrôles de vitesse pour s'assurer que les conducteurs respectent bien les limitations de vitesse, en tout cas la vitesse qui est nécessaire pour assurer le confort des riverains. (...) Nous ne savions pas, nous ne sommes pas informés de la campagne de mesures de Bruxelles Environnement, nous ne savons pas à quel moment elle a lieu, à quel endroit...et donc ce n'est pas étonnant qu'il y ait toujours de notre part des contrôles de vitesse puisque ces contrôles ont lieu quasiment en permanence."

En guise de sa bonne foi, la STIB propose de transmettre les résultats de sa propre campagne de mesures à Bruxelles-Environnement et de suspendre ses contrôles de vitesse aussi longtemps que les mesures des niveaux de bruit et de vibrations se poursuivent. En principe, cette campagne devait s'achever ce mardi. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK