La Région bruxelloise veut créer un centre de référence en intelligence artificielle

Le complexe architectural de l'ancien siège de la Royale belge, appelé aussi le bâtiment Axa, le long du boulevard du souverain à Watermael-Boitsfort est appelé à être inscrit sur la liste de sauvegarde.
Le complexe architectural de l'ancien siège de la Royale belge, appelé aussi le bâtiment Axa, le long du boulevard du souverain à Watermael-Boitsfort est appelé à être inscrit sur la liste de sauvegarde. - © www.gov.brussels

Le Ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort et la Ministre Fadila Laanan ont pris contact avec le propriétaire de l'ancien siège de la "Royale Belge" , le bâtiment Axa au Boulevard du Souverain, à Boitsfort, pour lui faire part de leur intention de créer un centre d'intelligence artificielle (IA) dans cet ensemble immobilier.

 

Le projet vise à faire du site une sorte de Quartier Général de l'intelligence artificielle, "Où le grand public pourrait prendre conscience combien l’IA va modifier nos vies dans les années futures. Un lieu de recherche, de start-up, un lieu académique et universitaire. Et d’y amener également le secteur privé", explique Rudi Vervoort  

Une capitale de l’intelligence artificielle

L'ambition du Ministre-président va même au-delà, puisqu'à travers ce projet d'affectation, il veut en réalité faire de Bruxelles une référence mondiale en la matière et faire de la ville une véritable "capitale de l’intelligence artificielle".

Le propriétaire de siège de la Royale Belge n'est pas opposé, a priori, au projet. Mais tout reste encore à faire et la Région vient seulement de lancer un appel aux partenaires, qu’ils soient politiques, privés ou académiques. 

Tous les secteurs de l’activité humaine concernés

Un partenariat qui semble intéresser l'Université Libre de Bruxelles, puisque l'idée du projet a même germé lors de rencontres entre les autorités régionales et le directeur du laboratoire d'Intelligence artificielle de l'ULB Hugues Bersini. Et ce dernier l’affirme, la recherche dans le domaine du secteur de l’intelligence artificielle est en passe de transcender toutes les activités humaines, que ce soit la médecine, la mobilité, l’énergie…

Tous ces secteurs ont besoin d’une informatique compétente, intelligente, qui est incarnée par l’intelligence artificielle. Essayer de fédérer toutes les initiatives et toutes les énergies en la matière devient réellement un impératif " insiste l’universitaire.

Les autorités bruxelloises viennent d'écrire au premier Ministre pour exposer le projet et proposer d'avancer main dans la main.

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK