La reconstitution du meurtre d'Eunice, prostituée nigériane, est en cours à Schaerbeek

Eunice, poignardée à mort en juin 2018 à Schaerbeek
Eunice, poignardée à mort en juin 2018 à Schaerbeek - © Rtbf

Les autorités judiciaires procèdent, ce matin, à la reconstitution du meurtre d'Eunice, une prostituée nigériane mortellement poignardée la nuit du 4 au 5 juin 2018 dans la partie schaerbeekoise de la rue Linné. La jeune femme de 23 ans travaillait dans une carrée pendant la nuit. L'auteur des coups de poignard mortels est né en 2000 et était mineur au moment des faits. Il est bien connu des services de police et du tribunal de la jeunesse. Il est présent sur les lieux, vêtu d'un survêtement gris et tête basse selon le récit d'un témoin présent dans le quartier, bouclé pour la circonstance. 

En solidarité avec la victime, une centaine de travailleuses du sexe du quartier Nord avaient défilé dans les rues de Saint-Josse et de Schaerbeek dédiées à la prostitution en vitrine le 14 juin. Quelques mois avant le meurtre d'Eunice, une autre prostituée du quartier avait également été violemment agressée par un client. 

La reconstitution est un acte d'instruction classique dans une enquête criminelle. Elle a pour objectif de déterminer les circonstances précises des faits et de vérifier si les déclarations de l'auteur présumé correspondent ou non avec les constatations effectuées sur place.  

Journal télévisé 14/06/2018

La marche silencieuse des prostituées du quartier Nord à Bruxelles, en mémoire d'Eunice, une des leurs, mortellement poignardée 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK