La "Marina" ne verra pas le jour à Anderlecht

La "Marina" ne verra pas le jour à Anderlecht
La "Marina" ne verra pas le jour à Anderlecht - © Vivre ici

Le projet au quai de Biestebroeck à Anderlecht qui prévoyait la construction, en bordure du canal, de 302 logements, un hôtel 3 étoiles, des commerces, un parking et surtout l’aménagement d’un plan d’eau pouvant accueillir des bateaux, ne verra finalement pas le jour. Le promoteur Philippe De Bloos, lassé des nombreux obstacles et résistances qu’il a rencontrés avec son projet, a fini par vendre le terrain au promoteur Vervoordt Real Estate. Le bureau d’architectes anversois Studio Farris planche d’ailleurs sur un nouveau projet.

Une toute première rencontre a déjà eu lieu entre des représentants de la région de Bruxelles-capitale, la commune d’Anderlecht et l’équipe du Bouwmeester. "On est tout au début du processus, explique l’échevine anderlechtoise du développement urbain Susanne Müller-Hübsch. Ce qu’ils ont mis sur la table, ce sont des propositions de volumes pour des bâtiments avec appartements. Et surtout dans la proposition, on trouve des espaces verts en passage de la rue Scheutveld jusqu’au canal, des arbres, des places pour des cafés et restaurants. Mais ce n’était qu’une toute première réunion". La demande de permis n’a pas encore été introduite.

Le cabinet du Bouwmeester décode : "Il s’agit d’une réunion transversale bien en amont du projet. Elle permet de réunir les différents interlocuteurs du dossier et de débattre des ambitions des uns et des autres en toute transparence". Une deuxième rencontre du même type aura lieu dans le courant du mois de février.

En attendant, l’association Inter-Environnement Bruxelles qui regroupe des comités d’habitants et qui a toujours été une farouche adversaire du projet de "Marina" parle d’une "victoire symbolique – et pas seulement — tant le projet était inadapté au quartier".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK