La Licorne, réplique d'un voilier du 17e siècle, mise à l'eau à Bruxelles

Au terme de 15 longs mois de construction, l’heure est venue pour la Licorne de prendre l’eau. Cette réplique d’un navire de Louis XIV, construite par plusieurs centaines de passionnés à Anderlecht, va naviguer le long du canal, avant de faire une ultime halte au Bruxelles Royal Yacht-Club, où son gréement sera réalisé.

L’opération est délicate. Peu après 10 heures ce samedi matin, le navire, harnaché à une grue géante, quitte le quai Fernand-Demets pour, lentement, glisser vers le canal, quelques mètres plus bas. Au moment de toucher l’eau, le soulagement s’empare des quelques centaines de badauds et autres curieux venus assister à l’événement.

Aux premières loges, Nicolas Joschko, président de l’Asbl L’atelier marin, à l’origine de ce pari fou. « C’est un soulagement, on a travaillé en tout 4800 heures pour aboutir à ça. » Ça, c’est une réplique d’un vaisseau miniature commandé par Colbert, le ministre des Finances de Louis XIV, pour appâter le roi, et le convaincre d’investir massivement dans la Marine. Nous sommes en 1664, et le voilier de 15 mètres de long s’offre alors une virée sur le Grand Canal, à Versailles.

« Encore 2000 heures de travail »

355 ans plus tard, la Licorne, clin d’œil assumé à Tintin, s’apprête, à son tour, à prendre le large. L’aboutissement d’un projet collectif, près de 160 adultes et 300 enfants ont œuvré à sa construction. « La finalité c’est de permettre à des jeunes défavorisés de naviguer et d’apprendre » clame M. Joschko.

Mais il va falloir attendre encore un peu pour voir la Licorne hisser les voiles. Vers 16 heures, le bateau fera halte au Bruxelles Royal Yacht-Club. Au programme, la réalisation de son gréement (mât, cordage, voiles), « encore 2000 heures de travail supplémentaires » précise Nicolas Joschko.

Dernière étape d’un projet qui, au total, a coûté la bagatelle de 70.000 euros, et qui trouvera son aboutissement lors d’un voyage inaugural vers Versailles, là où son illustre ancêtre a vogué au 17e siècle.


►►► À lire aussi : une réplique de la Licorne en construction à Anderlecht 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK