La 5G débarquera-t-elle bientôt à Bruxelles ? Un collectif s'inquiète des conséquences sur la santé

La 5G débarquera-t-elle bientôt à Bruxelles ? Le gouvernement bruxellois veut d'abord évaluer l'impact des ondes électromagnétiques sur la santé.
La 5G débarquera-t-elle bientôt à Bruxelles ? Le gouvernement bruxellois veut d'abord évaluer l'impact des ondes électromagnétiques sur la santé. - © DR

Le gouvernement bruxellois veut d'abord évaluer l'impact des ondes électromagnétiques sur la santé. Un comité d'experts indépendants vient de remettre un rapport plutôt rassurant sur la nocivité de ces ondes. Mais ce rapport est déjà fortement contesté par un collectif de citoyens tout juste créé. "Ondes Brussels", c'est son nom, est soutenu par une vingtaine d'associations et comités de quartier.

Manque de rigueur scientifique, omission de nombreuses études critiques, raccourcis méthodologiques. Les mots du collectif Ondes Brussels sont durs pour qualifier ce rapport de 30 pages.

Privilégier le principe de précaution ?

30 pages, dont à peine trois sont consacrées à l'aspect strictement sanitaire du débat, le reste évoquant plutôt les aspects techniques et économiques liées aux ondes. C'est en tout cas l'analyse de Charles Six, le porte-parole du mouvement. "Quand la mission principale de ce comité d’experts est d’évaluer l’impact des ondes sur la santé et que vous avez de tels mélanges… c’est interpellant !"

Le collectif de citoyens plaide donc pour un respect strict du principe de précaution. "Tant que nous n’avons pas une preuve absolue de la toxicité ou pas, nous devons agir dans le sens le plus favorable pour la santé publique."

Maux de tête, fatigue, tachycardie…

Parmi les soutiens à Ondes Brussels, il y a Arehs, une association qui milite pour la reconnaissance de l'électrohypersensibilité, dont souffrirait jusqu'à 10% de la population, selon Colette Devillers, membre de l'asbl. "Ce sont différents symptômes que l’on ressent : des maux de tête, de la fatigue… Il y a également des choses plus invalidantes, comme la tachycardie, l’augmentation de la tension, des sifflements dans les oreilles… Je crois que les politiques n’en sont pas bien informés."

Un contre-rapport a donc été remis aux 19 bourgmestres, aux parlementaires bruxellois et au gouvernement régional.

La ministre de l'Environnement insiste, elle, sur la qualité et l'indépendance des membres du comité d'experts. Céline Frémault (cdH) ajoute qu'elle prendra connaissance avec attention de l'analyse de "Ondes Brussels".

La 5G c'est quoi?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK