L'OCAM enquête sur un message annonçant une attaque terroriste à Bruxelles

Il existe encore beaucoup d'incertitudes concernant la crédibilité de cette menace, mais l'OCAM ainsi que le parquet de Bruxelles mènent l'enquête.
Il existe encore beaucoup d'incertitudes concernant la crédibilité de cette menace, mais l'OCAM ainsi que le parquet de Bruxelles mènent l'enquête. - © BAS BOGAERTS - BELGA

"Bruselas will be attacked tomorrow at 6:00 pm in Grand Place by a guy with a neon shirt": voilà le message inquiétant inscrit sur le mur virtuel du Parlement européen à Bruxelles mardi soir, et partagé via Twitter mercredi par Emmanuel Foulon, assistant parlementaire au Parlement européen. L'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM) enquête actuellement sur cette menace d'attentat, selon le parquet de Bruxelles.

Le message, laissé sur le mur virtuel du Parlement européen mardi soir vers 17h30, évoque une attaque terroriste ce mercredi à 18h00 sur la Grand Place de Bruxelles. Le message a vraisemblablement été écrit par un visiteur du bâtiment.

Il existe encore beaucoup d'incertitudes concernant la crédibilité de cette menace, mais l'OCAM mène l'enquête.

De son côté, le parquet de Bruxelles a fait saisir les images des caméras de surveillance situées dans et à proximité du Parlement européen pour tenter d'identifier l'auteur du message. Son porte-parole, Denis Goeman, précise que dans le cas d'un "acte fantaisiste", l'auteur de ce type de message risque jusqu'à cinq ans de prison, ainsi qu'une amende et des dommages et intérêts liés aux devoirs d'enquête initiés pour l'identifier.

 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK