L'inscription "Porte de Naiqr" dans le métro liée à un bug, dit la STIB

La photo avait fait le tour des réseaux sociaux et suscité de nombreux commentaires: une rame de métro, en entrant dans la station "Porte de Namur" affichait l'indication "Porte de Naiqr".
C'est une passagère qui avait photographié cet affichage a priori insultant et plein de fautes d'orthographe, diffusé en plein quartier du Matongé fréquenté par de nombreux Congolais.
S'agissait-il du piratage du système d'affichage du métro ou d'un geste raciste d'un employé qui aurait modifié l'annonce de la station?

D'après la STIB, aucun des deux: il s'agirait d'un bug informatique relativement fréquent. "Nous nous sommes rendu compte que la transmission des données entre l'ordinateur central et l'afficheur de la rame connaissait parfois des ratés, des interruptions" explique Françoise Ledune, la porte-parole de la société de transports bruxelloise. "Dans ce cas-ci le signal a buggé brièvement lors de la transmission de la mention "Porte de Namur", et deux lettres se sont substituées, les deux lettres du milieu: MU est devenu IQ". Avec l'affichage malheureux et le malentendu que l'on connaît.

La STIB explique que cumuler ce problème informatique-là avec ce résultat-là dans ce quartier-là et la présence d'une passagère pour l'immortaliser relève de la malchance.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK