L'éventuelle prolongation du Round Up inquiète les apiculteurs bruxellois

L'année dernière, la Belgique a connu le taux de mortalité (d'abeilles) le plus important d'Europe.
L'année dernière, la Belgique a connu le taux de mortalité (d'abeilles) le plus important d'Europe. - © Flickr - Thomas Bresson

Ils sont inquiets car l'Europe envisage de prolonger de 15 ans l'autorisation pour un désherbant, le Round Up. Or, ce désherbant contient une substance très nocive, selon eux. Les apiculteurs ont donc manifestés lundi et ils comptent bien poursuivre leur combat.

Le glyphosate, considéré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme "probablement" cancérigène, participe à la dégradation de la biodiversité. C'est particulièrement vrai à dans les campagnes où l'on pratique l'agriculture intensive. Conséquence : les abeilles trouvent moins de nourriture et meurent.

L'année dernière, la Belgique a connu le taux de mortalité le plus important d'Europe. A Bruxelles, la situation est toutefois moins préoccupante. Dieter Telemans est apiculteur à Laeken et administrateur de la société royale d'apiculture de Bruxelles. "Ici, les parcs contiennent plein d’arbres très intéressants pour les abeilles. Je pense aux tilleuls, aux marronniers…"

Et dans les parcs gérés par la Région, sauf cas exceptionnel, on n'utilise plus le Round Up depuis 2010. La capitale serait donc en quelque sorte devenue une oasis pour les abeilles. "C’est étrange, c’est vrai, mais c’est comme ça ! Cela dit beaucoup sur le type d’agriculture qu’on utilise aujourd’hui, avec tous ces produits nocifs (insecticides, néonicotinoïdes…)."

A Bruxelles, la ministre de l'Environnement, Céline Frémault, veut faire modifier l'ordonnance "Pesticides" de 2013. Et faire en sorte que l'utilisation du glyphosate (et donc du Round Up) soit interdite.

La Région ne peut toutefois interdire sa vente, il s’agit là d’une compétence fédérale. Et le fédéral n'est pas vraiment sur la même longueur d'onde que la Région puisque le ministre de l'Agriculture soutient, lui, la prolongation de l'autorisation du glyphosate.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK