Kinepolis vs UGC : la guerre des cinémas bruxellois

Une des salles de l'UGC Toison d'Or
Une des salles de l'UGC Toison d'Or - © BELGA

Nouvel épisode dans la guerre que se livrent les deux grands groupes cinématographiques actifs à Bruxelles : UGC attaque Kinepolis en justice, comme le révèlent nos confrères de L’Écho. L’histoire tourne autour d’une hausse de loyer plutôt corsée.

L'affaire concerne le complexe UGC Toison d'Or, principale vitrine du groupe UGC en Belgique. Jusqu'à l'été 2014, le bâtiment était propriété d'une société immobilière qui décide alors de le mettre en vente. Les groupes UGC et Kinepolis sont tous deux candidats acquéreurs, mais c'est l'offre de Kinepolis qui est acceptée.

La situation devient alors cocasse. UGC devient, de fait, le locataire de son principal concurrent. Kinepolis invoque un simple investissement immobilier sans arrière-pensée ; UGC soupçonne plutôt une volonté d'éliminer à terme un concurrent.

La suite montre que les craintes d'UGC ne sont peut-être pas totalement farfelues. Kinepolis a récemment fait connaitre son intention d'augmenter considérablement le loyer… en triplant son montant ! UGC crie au scandale, Kinepolis affirme pour sa part que le nouveau loyer serait simplement conforme aux conditions actuelles du marché.

En définitive, ce sera à la justice de trancher s'il y a eu violation des règles de la concurrence. UGC a introduit deux plaintes : l'une devant la Justice de paix pour contester le nouveau loyer, l'autre devant le Tribunal de commerce pour demander l'annulation de la vente du bâtiment de la Toison d’Or à Kinepolis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK