Journée internationale de l'alphabétisation: focus sur "les oubliés du numérique"

Aurélie Akerman, Lire et Ecrire Bruxelles
Aurélie Akerman, Lire et Ecrire Bruxelles - © RTBF

A l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, l’association Lire et Ecrire se focalise cette année sur "les oubliés du numérique". Une représentante de la section bruxelloise de l'association était l'invitée de Bruxelles matin, sur Vivacité ce mardi.

A travers des petits spots vidéos qui mettent en scène les difficultés d'une certaine Rosa dans ses démarches du quotidien, l’asbl veut attirer l’attention sur une problématique particulièrement prégnante avec la crise sanitaire, qui a généralisé les services à distance.

"On parle des oubliés du numérique. Mais Rosa est d’abord en difficulté avec l’écrit. Souvent on oublie que le numérique, c’est avant tout de la lecture et de l’écriture", explique Aurélie Akerman, au nom de Lire et Ecrire Bruxelles.


►►► À lire aussi : L'"informaticien public": un outil qui vient en aide aux exclus du numérique


Que le support soit un livre ou un écran, le problème de base reste le même : celui de l’alphabétisation. En Belgique, on estime qu’un adulte sur 10 a des difficultés pour lire et écrire.

En termes de mesures concrètes et urgentes, l’association réclame "un meilleur accès au numérique à toutes les personnes en difficulté avec l’écrit. Mais il faut aussi maintenir des services publics ou d’intérêt général en présentiel, en face-à face."

Aurélie Akerman (Lire et Ecrire) au micro de Geoffroy Fabré sur Bruxelles Matin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK