Ixelles: les immondices s'accumulent encore et toujours sur certains trottoirs de Matonge

Un gigantesque tas de poubelles mélangées s’étale sur le trottoir de la chaussée de Wavre à la sortie d'une galerie commerçante, et à dix mètres du cinéma Vendôme. A quelques mois des élections, le problème de la propreté refait surface dans cette partie du quartier Matonge. Un problème qui n'a en réalité jamais cessé, malgré les différentes tentatives pour y remédier, au grand désespoir de certains commerçants.

 

Dans son magasin spécialisé dans les extensions de cheveux et les produits de beauté, ce commerçant se désole de voir presque tous les jours un amoncellement d'ordures : "pour l’instant il fait encore froid, mais une fois les beaux jours et la chaleur, cela amène des odeurs, pour la clientèle ce n’est vraiment pas bon."

Et la crasse attire la crasse, sous les yeux de Paolo Barboza, l’agent constatateur de la commune, une dame vient déposer un sac blanc. L'agent l'interpelle et le ton monte, cette commerçante d'une rue voisine risque jusqu'à 350 euros d'amende.

Ping-pong politique

Geoffroy Kensier, tête de liste Objectif XL, une liste citoyenne apparentée CDH , pointe, lui, les autorités communales et déplore que rien n’a évolué depuis des années: "Quand on gère une commune il faut prendre ses responsabilités et exiger de la région qu’elle évacue les déchets, l’apparition des agents constatateurs est une bonne chose, mais malgré cela la situation ne s’est pas encore améliorée", déclare la tête de liste.

Pour Vivianne Teitelbaum, échevine MR de la propreté, la commune a depuis des années et à plusieurs reprises demandé à la Région d’augmenter les fréquences de ramassage.

un problème d'incivisme ?

Mais peut-être ne s’agit-il pas ici uniquement de fréquences de ramassage mais bien d’un problème d’incivisme qui devrait être réglé localement. C’est en tout cas l’avis d’Etienne Cornesse, porte-parole de Bruxelles-Propreté :

"En passant 6 fois par semaine du lundi au samedi pour les déchets commerçants, il nous semble que c’est suffisant . Le problème c’est qu’il y a des règles et des horaires de collecte et qu’ils doivent être respectés".

La solution passera-t-elle par une caméra de surveillance. La commune d'Ixelles déclare y réfléchir.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK