Ixelles: le supermarché de la chaussée de Waterloo va déménager

Le Delhaize Molière
Le Delhaize Molière - © Google Maps

Le supermarché Delhaize de la chaussée de Waterloo à Ixelles déménage. Ce n'est pas cela la révolution pour les habitants, puisque l'enseigne va s'installer à quelques mètres de là, de l'autre côté de la rue. C'est l'avenir du site actuel qui les préoccupe. Un promoteur prévoit d'y installer 98 logements, 523m² de commerce et 138 emplacement de parkings... Rien que ça... Et aux yeux des habitants, cela parait démesuré.

Thomas Van Cangh a toujours vécu dans le quartier. Avec certains voisins il se mobilise contre ce projet qu’il estime démesuré. "Ce projet a deux défauts: le premier, ça concerne tout ce qui est gabarit, donc les hauteurs et les profondeurs des immeubles qui seraient construits. Le deuxième c'est une question de densité. Ces deux éléments là auront des conséquences en termes d’ensoleillement pour nous et en termes de mobilité dans le quartier. Il y a aussi un problème de promiscuité. Parce que au fond de mon jardin au lieu de n'avoir rien, j’aurais un voisin, une maison de 12 mètres de haut directement face à moi."

Pour Yves Rouyet, conseiller communal Ecolo à Ixelles, il faut aussi revoir le type de logements prévus, "ce logement est à destination d’un public, je veux dire 'favorisé'. Nous pensons que les pouvoirs publics en l’occurrence la commune et la Région doivent contraindre le promoteur à réaliser une part du programme qui serait du logement à caractère social ou à destination de la classe moyenne".

Dimensions plus humaines

Les riverains espèrent que la commune délivrera un avis défavorable au dossier pour forcer le promoteur à réévaluer ses plans.

"On est ravi d’accueillir de nouveaux voisins dans le quartier sauf que pour notre qualité de vie et pour la leur, on souhaiterait simplement que ce projet sera revu à des dimensions plus humaines. Se voir d’un coup être entouré d’un immeuble de cinq étages, ça changerait fortement la configuration du quartier".

La commune doit encore se positionner mais assure n’avoir a priori pas de raison de s’opposer au projet, elle pourrait simplement demander quelques aménagements. Une commission de concertation est prévue le 19 avril entre les riverains, la commune d'Ixelles, la Région et le promoteur pour débattre du projet. La commune remettra dans la foulée un avis positif ou négatif sur la demande de permis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK