L'incendie à l'usine Milcamps est éteint

L'usine de gaufres Milcamps, située rue de Lusambo (à Forest), a été entièrement ravagée par un incendie qui s'est déclaré jeudi en début d'après-midi. L'incendie est éteint, mais les pompiers vont continuer à arroser les décombres pour éviter une reprise de feu, a indiqué jeudi vers 16h00 le bourgmestre de Forest Marc-Jean Ghyssels. Aucune victime n'est à déplorer.

Plan catastrophe levé

D’importants dégagements de fumée ont incité les autorités à demander à la population de fermer les fenêtres et de rester à l’intérieur des habitationsLes mesures de confinement sont pratiquement toutes levées, à l'exception d'une zone très limitée aux abords de l'incendie. Les personnes évacuées peuvent reprendre leurs activités normalement. La circulation des trams a repris. Les phases communale et provinciale du plan catastrophe sont levées depuis 16H45. Le trafic ferroviaire à Bruxelles-Midi n'a été interrompu que pendant une courte période.

Une école d'environ 200 enfants et des entreprises avoisinantes ont notamment été évacuées. 

L'incendie s'est déclaré jeudi vers 13h00 dans l'usine de gaufres Milcamps, située dans le zoning industriel de Forest. L'usine est complètement détruite. Les bâtiments voisins n'ont pas été touchés par le feu. Marc-Jean Ghyssels avance que l'origine du feu est vraisemblablement accidentelle.

D'après les premiers éléments, l'incendie serait parti du système de refroidissement des fours de l'usine. Le personnel de cette dernière a été immédiatement évacué.

"Il y a eu une très bonne coordination entre les secours de Bruxelles et ceux de la Région flamande, ainsi qu'entre les zones de police Midi et les polices d'Uccle et Drogenbos", a salué le bourgmestre.

"Aucune augmentation de concentration de polluants à 15h00"

La fumée noire épaisse est attribuée à la combustion de la toiture en roofing. Des précautions ont été prises au cas où les fumées seraient toxiques. Deux écoles ont notamment été évacuées et les riverains ont été invités à rester confinés à l'intérieur. Des SMS d'information ont été envoyés par le système d'alerte de Proximus aux riverains concernés dans un périmètre déterminé.

Des mesures ont été effectuées pour évaluer la toxicité des fumées. Elles se sont révélées négatives, à l'exception d'une seule d'entre elles, relative à la combustion du revêtement de fils électriques. En conséquence, une zone a été évacuée pendant environ 15 minutes dans un rayon de 100 mètres autour de l'incendie.

"À 15h00, il n'y avait aucune augmentation de concentration de polluants aux alentours du site de l'usine de gaufres Milcamps à Forest", a cependant indiqué le cabinet de la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault, sur base d'un monitoring de la qualité de l'air effectué par le laboratoire de Bruxelles Environnement.

"Les conditions météorologiques aujourd'hui sont particulièrement favorables à la dispersion des polluants", souligne le cabinet de la ministre, qui continuera à suivre la situation de près.

La direction apporte son soutien à ses collaborateurs et aux riverains

Les raisons précises de l’incendie sont en cours d’identification, précise la direction dans un communiqué.

La direction du site déplore la situation et apporte " tout son soutien à ses collaborateurs ainsi qu’aux riverains touchés par cet incendie majeur".

Une cellule d’accompagnement et des mesures de chômage technique vont être mises en place dès demain pour les salariés du site.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK