Survol de Bruxelles: "Il ne faut pas que le nord devienne la poubelle de l'aéroport"

Carte des approches pour les pistes 07 et 01
Carte des approches pour les pistes 07 et 01 - © Pas Question

De Jette à Laeken en passant par Neder-Over-Heembeek ou même Schaerbeek: cela fait environ une semaine que les habitants du nord de Bruxelles subissent d'importantes nuisances. Avec le beau temps des derniers jours, le vent a tourné et du coup les avions atterrissent sur la piste 07-gauche en survolant une grande partie de Bruxelles.

Ce n'est pas la première fois que cela arrive, mais les riverains et les associations qui les défendent craignent que cette route ne devienne définitive dans un avenir proche.

Mélanie Rasquin habite à Schaerbeek dans le quartier Huart-Hamoir. Depuis une bonne semaine, elle voit défiler les avions à très basse altitude toutes les 2-3 minutes, sans arrêt, de 7 heures à 21 heures. "Cela fait 7 ans que j’habite ici et je n’ai jamais connu ça. On se sent harcelé. On n’a pas une minute de paix. Déjeuner dehors sur notre terrasse n’est pas agréable et puis pour dormir, c’est compliqué. Il y a des problèmes de sommeil pour les enfants. C’est vraiment pas un bruit de ville normal ".

Cela fait 7 ans que j’habite ici et je n’ai jamais connu ça. On se sent harcelé

Malheureusement, tout ceci n'est sans doute qu'un avant-goût. Car cette route sera beaucoup plus régulièrement utilisée cet été à cause de travaux réalisés sur une autre piste. A moins que ces travaux ne soient qu'un prétexte. C'est ce que craint le mouvement citoyen "Pas Question".

Une route définitive?

"Il y a un plan stratégique de Brussels Airport et de Belgocontrol pour utiliser beaucoup plus à l’avenir ces pistes 07 gauche et 07 droite", détaille Antoine Wilhelmi, le porte-parole du mouvement. "Donc des atterrissages au-dessus de Bruxelles, plus de 40 jours par an, plusieurs dizaines de milliers d’avions pour des raisons d’extensions de la capacité et de développement économique de l’aéroport. Nous avons un message fort aux autorités bruxelloises. Il va falloir se battre pour s’opposer à toute velléité de transformer le nord de Bruxelles en poubelle de l’aéroport."

Zoubida Jellab, conseillère communale Ecolo, habitante de Laeken, partage ces craintes. "Si on ne se mobilise pas, cette route risque de devenir définitive. Voilà pourquoi j’ai demandé à ce que ce point figure à l’ordre du jour de la conférence des bourgmestres des 19 communes. Il faut que tout le monde se mobilise pour faire pression sur le gouvernement fédéral. Car on parle ici de 300 à 400 milles personnes survolées."

Céline Frémault (cdH), la ministre bruxelloise de l'Environnement, ne veut pour l'heure pas faire de commentaire mais dit rester vigilante. Le nouveau ministre fédéral de la Mobilité, le libéral François Bellot, n’a pas non plus souhaité répondre à nos questions, mais assure que l'usage de cette piste 07 est uniquement liée aux conditions météos particulières.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK