Il faudrait adapter les normes à Bruxelles pour déployer la 5G

Il faudrait adapter les normes à Bruxelles déployer la 5G
Il faudrait adapter les normes à Bruxelles déployer la 5G - © © David Becker - AFP

Les normes de rayonnement en vigueur à Bruxelles doivent être adaptées pour permettre un déploiement de la 5G dans la capitale, estime lundi l'Institut belge des postes et télécommunications (IBPT) dans une étude technique sur l'impact de ces normes sur la mise en place d'une telle technologie.

Sans un assouplissement des normes de rayonnement bruxelloises, aucune nouvelle radiofréquence ne peut être mise en service aujourd'hui.

Cette étude a été réalisée à la demande du ministre des Télécommunications Alexander De Croo (Open Vld) et de la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault (cdH). Le régulateur des télécoms s'y est limité à son expertise technique pour déterminer les conditions nécessaires en matière de normes de rayonnement à la lumière du développement souhaité de la 5G, le réseau mobile de cinquième génération. Il ne s'est donc pas penché sur les questions environnementales ou de santé publique.

Modifiées en 2014, les normes de rayonnement dans la capitale ont tout de même permis de déployer la 4G "dans des conditions plus ou moins acceptables". "Mais les réseaux mobiles (2G, 3G, 4G) sont déjà clairement saturés dans le cadre de la norme actuelle de 6 V/m", prévient l'IBPT. En ce qui concerne les futurs réseaux mobiles, en l'occurrence la 4,5G et la 5G, Bruxelles est tellement stricte que cela a pour effet de réduire la flexibilité pour le déploiement du réseau, notamment en termes de localisation optimale des sites.

Cela a aussi un impact sur la couverture, par la limitation des émissions par antenne, et donc sur la qualité du service fourni aux utilisateurs, analyse l'IBPT. L'Institut déconseille dès lors vivement une limite cumulative inférieure à 14,5 V/m à Bruxelles pour une fréquence de 900 MHz, "compte tenu de l'augmentation attendue du trafic de données et d'un déploiement souhaité de la 5G". Il propose d'adopter dès lors la norme supérieure à 14,5 V/m et jusqu'à 41,5 V/m. (Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK