Hippodrome de Boitsfort: inauguration de 4 bâtiments emblématiques restaurés

l’hippodrome d’Uccle-Boitsfort , véritable porte d’entrée de la forêt de Soignes
6 images
l’hippodrome d’Uccle-Boitsfort , véritable porte d’entrée de la forêt de Soignes - © Tous droits réservés

Inauguration en grande pompe, ce mercredi de 4 bâtiments remarquables de l’Hippodrome d’Uccle-Boitsfort. Deux ans de travaux et 6 millions d'euros auront été nécessaires à la renaissance du site quasiment à l'abandon depuis le début des années 2000. A l'avenir, plus question de courses de chevaux, l'hippodrome sera un parc de loisirs récréatifs et culturels.

Porte d’entrée de la forêt

Implanté en bordure de la forêt de Soignes, au carrefour de l’avenue Roosevelt et de la Chaussée de la Hulpe, l’hippodrome d’Uccle-Boitsfort est une véritable porte d’entrée de la forêt de Soignes. Le site de 32,5 hectares comprend l’ancienne piste de course et 29 bâtiments au total, la création de ce complexe remonte à 1875.

La Région de Bruxelles-Capitale en collaboration avec bureau d’architecture bruxellois ORIGIN, la Société d'Aménagement Urbain (SAU), ainsi que DROH! ME Invest, concessionnaire de l'exploitation du site ont poursuivi  trois grands objectifs lors de cette restauration: préserver le patrimoine naturel et historique, développer un espace vert récréatif qui permette aux familles de s’en approprier l’usage, développer les fonctions récréatives, éducatives, culturelles du site ainsi que sa fonction de " porte d’entrée " de la Forêt de Soignes.

Le lustre du passé

Comme la grande et la petite tribune, la salle de pesage est flambant neuve et a retrouvé tout son éclat. Elle accueillera bientôt une brasserie, mais n’a rien perdu de son lustre passé, comme l’explique  Julie Scandolo, l’architecte chargée du projet au sein du bureau Origin : "Le pesage est un bâtiment qui date de 1900, c’est le bâtiment dans lequel on pesait les jockeys, on retrouve vraiment la fonction d’origine de l’hippodrome, des maçonneries de brique et de pierre et beaucoup d’éléments décoratifs en bois."

 

Pendant plus d’un siècle, jusque dans les années 90, l’hippodrome est resté actif, c’est à partir de l’an 2 000 que le site a progressivement été abandonné et les bâtiments se sont dégradés :

"Le site a été squatté, l’eau s’est infiltrée un peu partout, aujourd’hui le but est de le rouvrir après cette restauration et de créer un site beaucoup plus ouvert, plus récréatif et culturel, et accessible à tous. "

Un site qui a retrouvé tout son éclat, selon Charlotte Nys, l'une des responsables du bureau d'architecture origin :

"Ce qui est frappant quand on voit le bâtiment, c’est le mariage entre le style pittoresque et le modernisme, et c’est très beau à voir."

A vous de juger à présent, les lieux seront accessibles et des visites guidées seront organisées ce dimanche 18 septembre à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK