Haren, l'oubliée de Bruxelles pour les mutuelles

Les habitants de Haren sont-ils un peu trop excentrés pour bénéficier de tous les services de leur mutuelle. Julie en est convaincue, Harenoise et mère d’une petite fille de 5 mois, elle a découvert lors d'une récente maladie de sa fille que Haren n'était pas "tout à fait" Bruxelles.

Julie est affiliée à la mutualité Saint-Michel, une mutuelle qui propose dix jours gratuits de garde à domicile en cas d'enfant malade. Mais quand on habite Haren, les choses sont un peu plus compliquées, comme l’a constaté Julie : "Ils m’ont dit que pour eux Haren ce n’était pas Bruxelles, je leur ai rétorqué que Haren c’était même Bruxelles ville, à quoi ils ont répondu que ce n’était pas le territoire couvert par la mutualité pour Bruxelles."

Plutôt un problème d'effectif

Du côté du centre d'Aide et soins à domicile, qui propose ces gardes malades, on s'étonne d’une telle réponse. Haren est bien couverte, mais les puéricultrices ne peuvent répondre à toutes les demandes, comme l’explique Gael Schadeck directeur : "On a un certain nombre de puéricultrices qui peuvent répondre aux demandes mais malheureusement on doit en refuser certaines par manque de disponibilité, tout simplement"

Des difficultés d'accès

Outre un problème d’effectif, les puéricultrices rencontreraient également des difficultés d’accès : "Il y a une difficulté au niveau des transports en commun, il y a moins d’accès à Haren qu’il n’y en a à Bruxelles ville, c’est clair" ajoute encore Gael Schadeck.

Suite à un désistement, Julie a finalement pu obtenir une garde pour sa fille malade, un coup de chance pour cette fois.

Sa mutuelle ne dispose que d'une vingtaine de puéricultrices pour toute la région bruxelloise.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK