Grève de la faim des sans-papiers : Sammy Mahdi met en place une zone neutre à proximité de l’église du Béguinage

Une zone neutre a été mise en place rue Melsens à Bruxelles, à proximité de l’église du Béguinage où sont rassemblées des personnes sans-papiers qui mènent une grève de la faim. Dans cette zone, elles pourront recevoir des informations sur leur situation administrative et les procédures qu’elles peuvent entreprendre.

Selon le secrétaire d’État à l’Asile, Sammy Mahdi, trop d’informations erronées circulent sur les demandes de séjour en Belgique. Dans le bâtiment mis à disposition par la Ville de Bruxelles, des collaborateurs de la Ville et de l’Office des étrangers donneront des explications sur les décisions négatives prononcées, les demandes toujours pendantes et les procédures existantes.

"À un moment où les gens mettent leur vie en danger, il est nécessaire de bien expliquer les règles et de dire ce que l’on fait et ce que l’on ne fait pas. La zone neutre est très importante pour leur expliquer pour quelle raison ils ont une chance ou non d’obtenir une régularisation. Ils reçoivent aussi la possibilité d’introduire immédiatement leur demande dès lors qu’ils savent si cela vaut ou non la peine", a expliqué M. Mahdi.

Le secrétaire d’État espère recevoir le soutien des associations dans les jours qui viennent pour faire de cette zone neutre une réussite. Sur le fond du problème, il continue à s’opposer à une régularisation collective et considère toujours la régularisation comme une faveur et non un droit.

"Nous n’allons pas mener une autre politique pour des gens qui font grève ou occupent un endroit. Il y a 150.000 sans-papiers dans notre pays et ce ne serait pas correct de traiter différemment 400 personnes. Évidemment, nous faisons tout pour qu’il n’y ait pas de décès. Avec cette zone neutre, nous voulons évacuer les faux espoirs et informer correctement ", a-t-il expliqué.

Il ressort des chiffres des années passées que 50% des demandes de régularisation ont reçu une réponse positive. L’an dernier, 1847 réponses positives ont été données à 3504 demandes.

Les autorités cherchent également à établir une zone neutre sur les campus de l’ULB et de la VUB où une grève de la faim est aussi en cours, mais jusqu’à présent aucun lieu adapté n’a pu être trouvé.

Sur le même sujet: JT 08/07/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK