Globalement, les finances des communes bruxelloises se portent bien

L'an dernier, sur l'ensemble des 19 entités, les comptes sont en positif.
L'an dernier, sur l'ensemble des 19 entités, les comptes sont en positif. - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

L'an dernier, sur l'ensemble des 19 entités, les comptes sont en positif. Mais ce bon résultat d'ensemble masque de grosses différences entre communes. Et la bonne santé globale repose surtout sur les aides régionales.

Il reste quatre communes dans le rouge mais globalement, les finances des pouvoirs locaux se portent bien. Elles sont à l'équilibre en 2016. Comme de coutume, les aides et subsides de la Région permettent d'afficher ces résultats positifs.

Bon an mal an, la Région alloue en effet entre 80 et 90 millions de subsides. Sans parler de la dotation générale aux communes, le plus important des coups de pouce régionaux.

De leur côté, les communes contrôlent bien leurs dépenses. "Les dépenses sont maîtrisées, commente Rudi Vervoort (PS), ministre-président bruxellois. On le voit bien aujourd’hui : les postes qui augmentent et pour lesquels il faut un regard plus précis, c’est la sécurité et l’évolution des dotations aux CPAS. En revanche, on voit aussi combien les communes ont répondu au défi démographique bruxellois. On le voit en termes de dépenses, c’est l’enseignement qui est un des postes le plus important. Ce qui est, en soi, positif puisque cela veut dire qu’elles participent à la création d’écoles, de crèches et d’autres équipements."

La présentation de Rudi Vervoort n'a pas donné lieu à des discussions passionnées. Il est vrai que l'opposition libérale brillait par son absence en Commission des Affaires intérieures ce mardi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK