Forêt de soignes: chiens sans laisse, mais sous contrôle

Des chiens, vous en croiserez certainement si vous vous baladez en Forêt de Soignes ce week-end. Seront-ils en laisse? Rien n'est moins sûr. Ce n'est pas obligatoire partout dans la foret. Ce qui peut avoir des impacts négatifs sur la faune locale mais aussi sur les promeneurs.

Croiser un chien lors d’une balade dans la foret de Soigne, c’est une rencontre qui peut s'avérer renversante. "Parfois quelqu'un s'amène avec dix chiens, quinze chiens, qui en plus ne sont pas tenus en laisse", dénonce Florence, une promeneuse habituée des leiux. "Je me suis déjà fait renverser quand l'un d'entre eux m'a sauté dessus par derrière alors que je ne m'y attendais pas. Donc, boum, je me suis retrouvée par terre".

Cette promeneuse n'est pas la seule à subir ces nuisances. Les canards, les oiseaux d'eau ou les chevreuils peuvent aussi se faire attaquer par des chiens qui ne sont pas attachés. "Par exemple, on a eu une attaque de chiens qui a tué un chevreuil, c'était en décembre", explique Willy Van de Velde, garde forestier pour Bruxelles environnement. "Depuis, il y eu au moins quatre faits de poursuites avérés de chiens sur des chevreuils, qui heureusement ici n'ont pas entrainés la mort. Mais d'autres espèces sont impactées comme les oiseaux qui nichent au sol, la bécasse de bois par exemple. Tous les oiseaux d'eau sont aussi impactés, ou encore la belette ou la fouine".

La forêt se situe sur trois régions, avec des règles différentes

Les dogwalkers ou littéralement les "promeneurs de chien" pour particuliers sont pointés du doigt. Ils ont fait gonfler le nombre de chiens présents dans la forêt. Présents et bien souvent sans laisse.

Sébastien est professionnel depuis 10 ans et pour lui, connaître les règles et les respecter, c'est la base de son métier. "Ici par exemple, je me promène avec un terrier. Eh bien, je l'empêche de creuser, je ne veux pas qu'il dérange la faune. Si on est sur un chemin, le chien va aller un peu sur le bas-côté, ce n'est pas grave. Mais je ne le laisse jamais aller chasser. Il sera toujours à côté de moi".

Le contrôle, c'est la condition pour lâcher son chien dans certaines zones de la partie bruxelloise de la forêt de soignes. Parce que cette forêt, elle se situe sur trois régions, avec des règles différentes. En Wallonie, le chien doit être attaché partout. Même chose en région flamande sauf dans certaines petites zones où le chien peut se promener en toute liberté. En Région bruxelloise, la laisse n’est obligatoire que dans les zones de protection.

En dehors de ces zones, il faut pouvoir anticiper. "Là, vous voyez un groupe qui arrive. Et bien, je me mets sur le côté avec les chiens", précise Sébastien. La condition pour que le chien reste le meilleur ami de l'homme... et des autres occupants de la forêt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK