Flagey déjà délabrée ? "Un manque criant d'entretien"

C'est la plus grande place de la Région bruxelloise, l'un des épicentres de la vie nocturne et culturelle à Ixelles : la place Flagey, inaugurée en grande pompe en 2008. Elle avait alors fait peau neuve. Aujourd'hui, certains la voient dans un état déplorable. Vraiment? Les cabines d'accès au parking souterrain sont couvertes de graffitis alors que leurs vitres sont souvent explosées quand elles ne sont pas détruites. Les bancs en pierre sont aussi tagués et fissurés. De plus, le grand abribus en verre connaît des problèmes d'étanchéité. La cause : la rigole encrassée fait déborder l'eau à chaque averse. Encore un? Le totem jaune, la statue offerte par le Goethe-Institut est recouverte de graffitis. 

C'est clair, l'entretien laisse à désirer. Et pour les riverains, c'est très nettement visible. Martine Dewulfe travaille dans une pharmacie de la place Flagey depuis 40 ans et les dégradations, elle connaît : "Les graffitis sont sur nos murs et partout sur la place. C'est régulièrement repeint, quand ils sont enlevés, ils reviennent aussitôt. Sur notre vitrine, on a eu des dégradations, des dessins et à la fin ils ne partent plus. Mais je pense que ce sont les risques d'habiter dans ce quartier!" Flagey est-elle dans un état déplorable? "Je n'irais pas jusque là. Il y a le marché, les fleurs, ça reste sympathique. Le samedi, c'est rempli de monde et c'est très agréable. Il ne faut pas tout critiquer par principe."

"Manque criant de suivi"

Du côté politique, l'avis est plus tranché. Pour Gautier Calomne, chef de groupe MR au conseil communal d'Ixelles, "il y a un manque criant de suivi et d'entretien régulier de la part de la Région bruxelloise. Depuis un certain nombre d'années, la place est occupée de se dégrader ce qui est malheureux car c'est devenu un des pôles les plus attractifs de la région. C'est dommage de voir que le cadre, le mobilier urbain se dégrade." Pourtant, l'année dernière la Région bruxelloise avait fait une série d'interventions : bancs remplis ou poncés et vernis, graffitis effacés. La place étant une voirie régionale et non pas communale, l'élu regrette qu'il n'y ait pas une veille systématique et demande une prise de responsabilité pour avoir une surveillance constante par rapport à tous ces problèmes. "On intervient de manière ponctuelle et tout à fait ciblée, et on laisse le reste se dégrader. Au final, on risque de se retrouver avec un endroit moins convivial."

Alors, faut-il rendre la compétence à la commune d'Ixelles pour une meilleure gestion? "Cela aurait le mérite de la cohérence" relève Gautier Calomne, la commune étant plus en lien de proximité avec les citoyens conclut-il.

Mais le chef du groupe MR au conseil communal se veut aussi positif: "Je ne voudrais pas non plus qu'à travers ces dégradations, on jette les discrédits sur l'ensemble de ce quartier. C'est un quartier qui vit avec de nombreux commerces, des établissements horeca, ou encore désormais une borne de wifi public. Il y a énormément de choses positives mais je pense que la cadre pourrait être encore amélioré pour que cela soit un vrai lieu attractif et de rencontres."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK