Eurostadium: la presse interdite d'assister à une réunion sur le nouveau stade

Alain Courtois (MR) : "Si vous n'êtes pas riverains, vous n'avez rien à faire ici"
Alain Courtois (MR) : "Si vous n'êtes pas riverains, vous n'avez rien à faire ici" - © RTBF

A l'heure où l'Euro 2016 bat son plein, l'Euro 2020 pointe déjà le bout de son nez en terres bruxelloises. La capitale a été choisie parmi les 13 villes qui organiseront la prochaine Coupe d'Europe de football : 4 matchs doivent y avoir lieu. Pour les accueillir, un nouveau stade doit être construit dans les 3 ans, sur le parking C du Heysel. Mardi soir, le projet était présenté aux riverains.

L'échevin des Sports Alain Courtois (MR) les avait convié au stade Roi Baudouin. Parmi eux, André Verloes, du comité de quartier Verregat. "Nous essayons d'obtenir des réponses sur des questions fondamentales depuis plus de 3 mois, sur un projet (de stade) qui semble particulièrement opaque, pour le moment". Les questions: quelle mobilité autour du stade ? Quand et comment les nombreuses infrastructures annexes seront-elles utilisées ? Comment le projet est-il financé ? Nous ne pourrons avoir de réponses à ces questions. Lorsque l'échevin arrive, il refuse que nous entrions... "Vous êtes riverains ? Alors si vous n'êtes pas riverains, vous n'avez rien à faire ici."

Alain Courtois entre dans la salle, puis ressort pour nous donner quelques explications sur la teneur de la réunion. "Il y avait des questions sur le futur stade, on s'est dit qu'on allait faire une réunion là-dessus, pour les riverains. C'est assez logique!" Et si les réponses ne satisfont pas les riverains ? "Eh bien ce n'est pas grave. Si elles ne satisfont pas, elles ne satisfont pas!".

"Je n'ai jamais vu ça de ma vie !"

Alain Courtois rentre dans la salle... La réunion commence. Mais quelques instants plus tard, un conseiller communal de l'opposition en sort. Hamza Fassi-Firi (cdH) est aussi un habitant du quartier, "ce que Monsieur Courtois ne semblait pas savoir", dit-il. "Il m'a pointé du doigt au début de la réunion, me demandant de quitter en disant que c'est une réunion uniquement pour les riverains. Je n'ai jamais vu ça de ma vie. C'est une réunion dans un lieu public!". La porte claque. une seconde conseillère communale de l'opposition, Marie Nagy (Ecolo) sort, elle aussi. "Tous les élus, tous les Bruxellois, tous ceux qui s'intéressent à l'avenir de cette ville ont le droit de participer à cette réunion". Les deux conseillers communaux ont pu réintégrer la salle, et assister à la réunion.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir