Etterbeek: un projet "chien à l'école" arrêté par la présence d'un enfant allergique

Depuis septembre, la classe accueille Pyla, un jeune labrador destiné à devenir chien-guide pour aveugle (illustration).
Depuis septembre, la classe accueille Pyla, un jeune labrador destiné à devenir chien-guide pour aveugle (illustration). - © Flickr – Tyler Allen

Un chien est au centre d'un projet pédagogique mené dans une classe de deuxième primaire de l'école La Farandole d'Etterbeek. Depuis septembre, la classe accueille Pyla, un jeune labrador destiné à devenir chien-guide pour aveugle. Mais à cause de l'allergie d'un élève de l'école, le projet risque de s'arrêter avant terme.

L'enfant allergique ne fréquente bien entendu pas la classe où se trouve le chien. Mais la présence de l'animal dans l'école pose problème à ses parents.

Le directeur et la commune ont pris toute une série de mesures pour éviter tout contact entre Pyla et l'élève allergique. Le chien a même été privé de participation aux classes de mer, seulement fréquentées pourtant par le petit frère de l'enfant concerné.

Leur réaction, via avocat, nous paraît disproportionnée

Pourtant, cela ne suffit pas aux parents, qui demandent l'arrêt de l'expérience via un courrier d'avocat. Maman d'une élève de la classe de Pyla, Eléonore Beghin ne comprend pas la réaction de ces parents. "On comprend la volonté des parents de rechercher la meilleure situation pour leur enfant et le fait qu’il puisse aller pleinement à l’école dans un environnement sain. On sait aussi que les problèmes d’allergie sont délicats à gérer. Maintenant, leur réaction, via avocat, nous paraît disproportionnée".

La commune d'Etterbeek a demandé l'avis d'un spécialiste des allergies chez l'enfant. A priori enclin à poursuivre l'expérience jusqu'à la fin de l'année scolaire, le bourgmestre Vincent De Wolf a tranché ce mardi. Il a informé l'équipe pédagogique de l'école La Farandole de l'arrêt de l'expérience. L'expert consulté par la commune recommande en effet au nom du principe de précaution d'écarter Pyla de l'école, ne pouvant garantir que sa présence soit sans conséquences dommageables pour l'élève allergique qui fréquente l'établissement. Déjà privé de classes de mer, le jeune labrador ne reviendra donc plus à La Farandole pour y achever l'année scolaire en cours. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK