Linkebeek commande autant de convocations en français qu'en néerlandais

Les électeurs auront le choix entre les listes LB (Linkebeek) et La Droite. L'actuelle Liste francophone du Bourgmestre a déjà fait savoir qu'elle respecterait l'arrêt du Conseil d'Etat.
2 images
Les électeurs auront le choix entre les listes LB (Linkebeek) et La Droite. L'actuelle Liste francophone du Bourgmestre a déjà fait savoir qu'elle respecterait l'arrêt du Conseil d'Etat. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le collège échevinal de Linkebeek a commandé jeudi autant de convocations en français et en néerlandais qu'il n'y a d'électeurs pour le prochain scrutin communal prévu le 13 décembre prochain pour renouveler 13 des 15 sièges du conseil, après la démission de l'ensemble des conseillers francophones.

Les électeurs auront le choix entre les listes LB (Linkebeek) et La Droite. L'actuelle Liste francophone du Bourgmestre a déjà fait savoir qu'elle respecterait l'arrêt du Conseil d'Etat en ce qui concerne l'envoi des convocations. Celles-ci seront donc envoyées en néerlandais, sauf à ceux qui ont manifesté officiellement par écrit, leur souhait de recevoir les documents administratifs en français, une telle requête devant être reconnue pour 4 ans.

Une quarantaine d'habitants

Selon le bourgmestre démissionnaire Eric De Bruycker (Prolink), élu de la de la minorité flamande, jusqu'à présent, une quarantaine d'habitants francophones ont effectué cette démarche. "Il y a encore un doute sur la période durant laquelle une telle requête est valable. Pour le moment, le gouvernement flamand s'en tient à un an. Il devra alors se prononcer sur les qualifications du Conseil d'Etat si une plainte est introduite à ce sujet", a commenté Eric De Bruycker, dont la nomination, au début du mois d'octobre dernier, comme bourgmestre par la ministre des Affaires Intérieures flamandes Liesbeth Homans (N-VA), avait été à la base de la démission des élus francophones. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK