Douze communes wallonnes récompensées pour leurs actions en faveur des abeilles

Le plan Maya vise à sauvegarder les populations d'abeilles et d'insectes butineurs.
Le plan Maya vise à sauvegarder les populations d'abeilles et d'insectes butineurs. - © Flickr - Jean-Raphaël Guillomin

Le ministre en charge de la Nature et des forêts, René Collin, a remis vendredi le label "Trois abeilles" à douze communes wallonnes pour les engagements en faveur des abeilles. Une démarche qui s'inscrit dans le cadre du plan Maya lancé en 2011 par la Région wallonne.

Par ce label, ces douze communes (Namur, Beauvechain, Eupen, Jodoigne, Libramont, Manage, Marche-en-Famenne, Momignies, Musson, Nivelles, Plombières et Profondeville) sont reconnues comme étant les plus proactives dans la mise en place de leur plan Maya.

Des ruchers "tampons"

"Lancé en 2011, le plan Maya a pour objectif de sauvegarder les populations d'abeilles et d'insectes butineurs en Wallonie", a expliqué René Collin, en rappelant le rôle essentiel des espèces pollinisatrices dans l'agriculture et la préservation des espèces végétales.

En quatre ans, 205 communes wallonnes se sont engagées à mettre en œuvre le plan Maya sur leur territoire. Celui-ci prévoit notamment des obligations de plantation mellifères et des obligations de sensibilisation de la population à travers une série d'actions de communication.

Formation des apiculteurs

René Collin a aussi souligné le travail des 26 sections apicoles locales qui, avec l'aide de la Région wallonne (32 410 euros), mettent en place des ruchers tampons, c'est-à-dire des ruchers solidaires destinés à aider les apiculteurs qui ont perdu leur colonie.

"Il faut aussi être attentif à la formation des apiculteurs. C'est pourquoi la Région vient de débloquer un budget de 250 000 euros par an dédié à cette formation", a annoncé le ministre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK