Docks, Uplace, Neo… les grands projets commerciaux bruxellois se vendent au MAPIC

Au MAPIC, il semble que ce soit le projet Docks qui remporte la guerre des effets d’annonce...
Au MAPIC, il semble que ce soit le projet Docks qui remporte la guerre des effets d’annonce... - © DR

Le MAPIC, le marché international des professionnels de l’immobilier commercial, se tient en ce moment à Cannes. Plusieurs exposants bruxellois y sont présents, notamment les trois fameux projets de centres commerciaux dans et autour de Bruxelles. Docks, Uplace et Neo s'y livrent une bataille pour attirer les enseignes et les investisseurs.

Les pouvoirs publics bruxellois, Ville et Région, se rangent plus que jamais derrière la bannière du projet Neo. C’est normal, c’est du costaud (on parle ici d’un milliard d’investissements) et c’est l’un des poids lourds du secteur, le groupe Unibail, qui est désormais à la manœuvre. Au niveau des procédures, il a quatre mois d’avance sur ses prévisions. Le dossier poursuit son petit bonhomme de chemin, et entend le faire savoir.

Le projet Uplace, contrairement à ses habitudes, s’est fait plutôt discret, cette année. Ses promoteurs se sont installés dans une caravane rutilante, en bord de croisette, mais elle n’attire pas grand monde.

En définitive, c’est le projet Docks qui remporte la guerre des effets d’annonce. C’est logique, l’inauguration, c’est dans douze mois. Et l’information du jour, c’est un contrat, signé, avec le groupe espagnol Inditex, qui arrive avec sa panoplie d’enseignes (Zara, Bershka, Massimo Dutti, Pull and Bear, et même un Zara Home – pour la maison – de 750 m²). De quoi désormais garantir un taux de remplissage de 100% des surfaces, à l’ouverture. Les promoteurs de Docks affichent un large sourire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK