Dionysos, projet de soutien aux personnes âgées existera t-il encore à la rentrée?

Dionysos, projet de soutien aux personnes âgées existera t-il encore à la rentrée?
Dionysos, projet de soutien aux personnes âgées existera t-il encore à la rentrée? - © pixabay.com - sabinevanerp - CC0 Creative Commons

Dionysos est un projet pilote de soutien aux personnes âgées fragilisées, il fait le lien entre les patients, leur famille et les services de soins. Son objectif est de remettre au centre des décisions la personne âgée et retarder si possible son entrée en maison de repos. Le projet fait l'objet d'un financement fédéral depuis 8 ans, mais son renouvellement est loin d'être garanti, au grand dam de la quinzaine de travailleurs et des bénéficiaires comme Pierre.

A 81 ans Pierre vit seul depuis 11 ans, un isolement que le Ucclois supporte mal, c’est ce qui l'a poussé à contacter Dionysos, Pierre apprécie qu’on lui ait redonné la parole, grâce à cela il dit se sentir "Plus positif, plus dynamique".

Répondre aux besoins et aux attentes

Régulièrement, les psychologues et les assistants sociaux de l'équipe réunissent le patient, la famille et les prestataires de soins, explique Mazlum Kara, le directeur administratif du projet Dionysos: "On s’assure que le plan de soin proposé à la personne âgée fragile permette de répondre à ses besoins et à ses attentes."

Les résultats sont là

En 8 ans, Dionysos a accompagné quelques 1100 seniors bruxellois. Et selon une étude commandée par l'INAMI, les résultats sont là :

"Amélioration de la qualité de vie, diminution du niveau de dépression, une meilleure consommation des soins d’urgence et un fardeau allégé pour les proches", détaille le directeur.

Un financement loin d'être garanti

C’est tout bénéfice également pour les autorités publiques, on a calculé pour l’INAMI une économique de près de 400 euros par personne âgée fragile et par mois.

Pourtant, le renouvellement du financement fédéral au-delà du 1er septembre est loin d'être garanti, le personnel s'est même déjà vu signifier son licenciement.

La fin de Dionysos, représenterait aussi un coup dur pour Pierre, qui serait alors obligé de quitter son appartement.

Lundi, se tenait une réunion entre les ministres de la santé du pays. De quoi redonner un peu d'espoir au personnel de Dionysos. Le fédéral envisage de donner un sursis en prolongeant au moins jusque fin 2018 le financement du projet bruxellois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK