Des portiques anti-camions aux entrées du tunnel Léopold II

Vue de l'intérieur d'un des tunnels les plus fréquenté de la capitale
Vue de l'intérieur d'un des tunnels les plus fréquenté de la capitale - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Depuis la semaine dernière, les entrées du tunnel Léopold II sont équipées de portiques pour dissuader définitivement les camions de plus de trois tonnes et demi de pénétrer à l'intérieur. Une solution afin d’éviter la dégradation du plus long tunnel de la capitale, comme l’explique Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles-Mobilité : "Nous avons souvent des camions qui se méprennent sur la possibilité d’entrer dans les tunnels de la petite ceinture à Bruxelles. C’est clairement indiqué mais on a parfois des camions qui pénètrent quand même à l’intérieur et qui provoquent pas mal de dégâts à l’infrastructure, qui enlèvent une partie du plafond, les câbles divers, les ventilateurs…"

Des portiques qui, si les camionneurs s'avisent de les traverser, risquent de sérieusement endommager le toit du véhicule et qui décourageront les chauffards de retenter l'expérience. Alors va-t-on appliquer le procédé aux autres tunnels bruxellois ? Pour Camille Thiry, cela dépend des résultats cette première expérience : "Il y a une réflexion pour d’autres tunnels mais il faut savoir que le coût n’est pas négligeable. On va d’abord voir comment ça se passe au niveau du Léopold II et puis éventuellement adapter les autres tunnels de plus de 300 mètres avec ce type d’infrastructure."

La porte parole de Bruxelles-Mobilité rappelle néanmoins que le plus important est que les conducteurs de poids lourds respectent en premier lieu les indications routières.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK