Des policiers de Bruxelles-Ixelles rencontrent les habitants autour d'un café

La population d'Ixelles peut rencontrer des policiers autour d'un café
La population d'Ixelles peut rencontrer des policiers autour d'un café - © Rtbf

L'opération s'appelle "a coffee with a cop" ou "un café avec un policier". L'initiative émane de la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles et c'est une première. Dans des cafés ou des restaurants de la zone, des agents de police accueillent des habitants du quartier autour d'une boisson pour discuter de manière informelle. La police a constaté que 6 Bruxellois sur dix ne connaissent pas leur agent de quartier. Les gens qui franchissent les portes d'un commissariat le font parce qu'ils ont été convoqués pour audition ou pour déposer plainte. Les occasions de s'adresser à la police ne sont donc pas si fréquentes.

Faire remonter les problèmes du terrain

Rencontrer des policiers hors les murs du commissariat permet aux citoyens de faire connaître les problèmes rencontrés. Dans ce restaurant de Matongé, le quartier africain d'Ixelles, les soucis du quotidien ont pour nom "dans le désordre la crasse, le bruit, les dealers", explique cette habitante un peu remontée, lasse de ne pas voir la situation s'améliorer. 

Un représentant des commerçants de la Place Flagey se félicite, lui, d'avoir pu faire prendre conscience à son interlocuteur policier "de l'étendue du problème. Donc si chez un jeune policier qui m'a parlé de façon très franche et directe, il y a une prise d'informations, c'est beaucoup". 

L'opération "a coffee with a cop" se déroulera encore dans les prochaines semaines dans d'autres quartiers de la zone de police. Si le succès est au rendez-vous, elle pourrait être renouvelée. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK