Des panneaux électoraux trop favorables aux partis francophones à Bruxelles ?

Les panneaux électoraux fleurissent en ce moment dans les 19 communes de la Région bruxelloise
Les panneaux électoraux fleurissent en ce moment dans les 19 communes de la Région bruxelloise - © RTBF


Les partis néerlandophones sont-ils un peu discriminés à Bruxelles en vue des élections fin mai ? 
Certains se plaignent en tout cas de ne pas avoir assez de place sur les panneaux installés dans les communes. C'est vrai qu'il n'y a pas de règle globale. Chacune des 19 communes fait un peu ce qu'elle veut.  

A Watermael-Boitsfort par exemple, les partis francophones disposent du double d'espace par rapport aux partis néerlandophones sur les panneaux installés par la commune.
Justification du bourgmestre Ecolo Olivier Deleuze sur Bruzz : "Cela n'est pas exagéré, si on considère que la commune compte environ 16.000 francophones pour 700 néerlandophones". Si on fait le calcul, les francophones sont donc 23 fois plus nombreux.

A Etterbeek aussi les partis francophones ont plus d'espace  

A Etterbeek, la décision de répartition a été prise par l'ensemble des partis présents au conseil communal. Ils ont décidé en quelque sorte de s'auto-favoriser, puisque chacun aura deux panneaux. Il s'agit ici uniquement de partis francophones. 
Tandis que les partis absents du conseil communal, mais présents significativement (au moins trois élus) au Parlement bruxellois, comme les partis néerlandophones, eux, n'auront qu'un demi panneau.  
Le bourgmestre MR Vincent de Wolf estime qu'on respecte ainsi la proportion de flamands au niveau de la région. "On a veillé à ce que l'ensemble des partis néerlandophones représentés aient 20% de l'affichage disponible, ce qui correspond à la proportion des 17 parlementaires néerlandophones sur les 89 au parlement bruxellois".    

Forest choisit l'équilibre linguistique

Petite exception dans ces décisions communales, Forest, où la commune a décidé de donner un et un seul panneau à chaque parti représenté au Parlement bruxellois. Les Néerlandophones étant ici traités sur le même pied que les francophones.

A noter qu'à la Ville de Bruxelles, le collège communal se réunit ce mercredi et il décidera notamment des règles de répartition de l'espace sur ses panneaux électoraux. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK