Des mesures sur le rail pour améliorer notamment la ligne Bruxelles-Mons-Quévy

Illustration
Illustration - © Flickr -Tricko

La SNCB et Infrabel ont dégagé des nouvelles mesures techniques afin d'améliorer la ponctualité sur les lignes 96, qui relie Bruxelles-Mons-Quévy, et 162 qui couvre Namur-Luxembourg,  ainsi que de nouvelles actions pour mieux assurer les correspondances sur ces lignes.   C'est le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot qui l'a annoncé ce lundi.

En novembre dernier, à la suite de la "détérioration continue" de la ponctualité et de la "dégradation conséquente" du service à la clientèle, monsieur Bellot (MR) avait demandé des explications aux deux entreprises ferroviaires (SNCB et Infrabel), notamment pour les lignes 96 et 162.

Des mesures pour garantir la correspondance

Outre des mesures techniques visant la ponctualité, SNCB et Infrabel mènent depuis ce lundi une expérience pilote dans les gares de Mons, Ciney, Marloie et Libramont, concernant les correspondances. Si une correspondance est prévue, mais que le premier train accuse un léger retard, le second train partira quelques minutes après son heure de départ prévue afin de garantir la correspondance. Cette mesure aura une implication directe sur le nombre de correspondances assurées pour les navetteurs et usagers dans les gares de Mons, Ciney, Marloie et Libramont. "La décision de garantir la correspondance ou non est toujours prise afin de favoriser le plus grand nombre de voyageurs", selon le communiqué du ministre.

Concernant le blocage survenu le week-end dernier par les usagers de la ligne 162 en raison d'intempéries, la réflexion se poursuit et des actions seront menées afin de garantir aux navetteurs un service de qualité, quelles que soient les conditions météorologiques, selon monsieur Bellot.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK