Des habitants dénoncent des abattages d'arbres illégaux sur l'ancien site de la Cité administrative

Des habitants dénoncent des abattages d'arbres illégaux sur l'ancien site de la Cité administrative
Des habitants dénoncent des abattages d'arbres illégaux sur l'ancien site de la Cité administrative - © DR

Des riverains continuent à s'opposer à l'abattage d'arbres sur le site de l'ex-Cité administrative de l'Etat, entre le boulevard Botanique et la colonne du Congrès. Ils ont notamment déposé un recours en suspension d'extrême urgence auprès du Conseil d'Etat. Mais la juridiction administrative n'a pas encore fixé d'audience pour plaider le litige en raison de la crise du coronavirus. 

Abattages illégaux

Ce jeudi, entre 14 et 16h, une entreprise de démolition a abattu un arbre à haute tige ainsi que d'autres arbres, sans en informer les riverains ni l'administration Bruxelles-Environnement comme il convient de le faire. Les riverains accusent les responsables du chantier de vouloir "à tout prix abattre des arbres avant le 1er avril, période où l'abattage est interdit en Région bruxelloise pour permettre aux oiseaux de nicher (et ce jusqu'au 15 août)". 
Par ailleurs, la législation interdit aussi d'abattre un arbre abritant un nid, ce qui était le cas de l'arbre à haute tige rasé ce jeudi. Des riverains disent posséder une vidéo montrant la présence d'oiseaux dans l'arbre abattu.

L'inspection de Bruxelles Environnement a notifié aux responsables du chantier le constat d'une infraction et l'interdiction de toucher aux arbres et arbustes foisonnants de l'ancienne plaine de jeux qui abrite des oiseaux et des nids, écrivent encore les animateurs du comité de quartier local.

Ils craignent que d'autres arbres, en plus grand nombre, ne soient encore coupés avant le 1er avril, en particulier les 229 platanes de l'allée mise en place par l'architecte paysager René Pechère, sous prétexte de refaire l'étanchéité du toit des parkings en dérogeant à la prescription du Plan particulier d'affectation du sol (PPAS) " Pacheco " de maintenir et entretenir les arbres qui ne sont pas sur l'emplacement des futures constructions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK