Depuis quelques jours, avec les fortes chaleurs, la tension monte au Parc Maximilien

Avec les fortes chaleurs, la tension monte au Parc Maximilien.
Avec les fortes chaleurs, la tension monte au Parc Maximilien. - © Tous droits réservés

Le parc Maximilien est le lieu où se rassemblent les migrants qui cherchent un endroit où passer la nuit, chaque soir ils font la file pour tenter d'obtenir une place et être emmenés à la porte d'Ulysse, un lieu d'accueil qui compte 300 lits à Haren. Mais le problème c’est qu’ils ne sont pas les seuls car les sans-abris tentent eux aussi de trouver un refuge pour la nuit. Avec ses 300 places le centre d'hébergement est vite rempli et cela crée des tensions. Le week-end dernier la Porte d'Ulysse a même dû être fermé momentanément. 

A 19heures, il y a déjà une longue file qui s'est formée devant le centre d’hébergement, les bénévoles ont du mal à suivre et les tensions sont palpables. 300 places sont disponibles pour la nuit et elles partent vite. Pour le Porte-parole de la plateforme, Mehdi Kassou, la canicule n’est pas étrangère à cette situation :

"Ces dernières semaines, avec la canicule on a vu le ton se durcir, et l’arrivée des personnes augmenter, avec systématiquement la même demande : un endroit où se rafraîchir et où dormir car dehors c’est invivable. Les tensions apparaissent car tout le monde veut être le premier. "

Dans les autres centres d’accueil d’urgence, le problème est le même, ils affichent tous complet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK