Démantèlement d'un trafic de stupéfiants à Schaerbeek : trois suspects placés sous mandat d'arrêt

Concernant les huit perquisitions ayant permis de démanteler mercredi matin un trafic de stupéfiants, en premier lieu de cocaïne, ayant cours dans le quartier de la place Liedts à Schaerbeek, le juge d’instruction a placé 3 des suspects mis à sa disposition sous mandat d’arrêt et a décidé de libérer le 4e sous conditions, a indiqué jeudi le P-parquet de Bruxelles. Sur les dix suspects arrêtés judiciairement, quatre avaient été mis à disposition du juge d’instruction et un mineur avait été mis à celle du parquet Jeunesse.

Les enquêteurs de la zone de police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Evere et Saint-Josse-ten-Noode) estiment que les suspects s’adonnaient à la vente de cocaïne dans le quartier depuis le début de l’année. Leurs mois d’observation ont permis de mettre au jour les points de chute des trafiquants, à savoir différents hôtels situés dans la rue des Palais à Schaerbeek. L’instruction judiciaire avait été ouverte en avril. Plus de 150 policiers ont perquisitionné mercredi matin huit lieux liés à ce trafic de stupéfiants, parmi lesquels ces différents hôtels. C’est notamment l’agencement de ces derniers qui a nécessité un tel déploiement policier. Les agents portaient des masques FFP2 durant toute l’opération.

Les suspects interpellés ont eux reçu des masques chirurgicaux. Ces perquisitions, ordonnées par le juge d’instruction en charge du dossier, ont mené à l’arrestation judiciaire de neuf personnes, dont un mineur de 16 ans. Les autres individus sont âgés de 21 à 37 ans. Parmi eux, six étaient déjà connus des services de police. Cinq autres personnes ont en outre été arrêtées administrativement. La police a par ailleurs été appelée mardi dans un des hôtels pour des coups de feu dans une chambre. Une femme de 18 ans connue des services de police a été arrêtée dans ce cadre. La police recherche activement trois autres suspects, d’entre 17 et 26 ans, liés à ces coups de feu et soupçonnés d’être impliqués dans le trafic de drogues. Lors de ces opérations, les policiers ont saisi 17 douilles de pistolet d’alarme, 10 téléphones portables, 150 g de cocaïne et près de 3500 euros.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK