Début du procès des violences à la cité Peterbos à Anderlecht

15 personnes comparaissent dans le cadre du procès sur les violences et le trafic de drogue à la cité de logement Peterbos à Anderlecht.
15 personnes comparaissent dans le cadre du procès sur les violences et le trafic de drogue à la cité de logement Peterbos à Anderlecht. - © ERIC LALMAND - BELGA

Une vingtaine d'individus, soupçonnés de trafic de drogue avec violence et menace dans la cité de logements Peterbos à Anderlecht, comparaîtront cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Le procès se déroulera sur plusieurs jours. En octobre 2018, une grande opération de police avait été menée à la cité du Peterbos, au sein de laquelle un important trafic de drogue était organisé et où plusieurs agressions avaient été commises.

De nombreux incidents ont secoué la cité du Peterbos au printemps 2018, fréquentée alors par plusieurs trafiquants de drogue et théâtre d'émeutes lors d'interventions de la police. En avril 2018, des agents de la Stib ont été agressés par une dizaine de jeunes. C'est ensuite une équipe de la chaîne télévisée flamande VRT qui a été la cible de violence dans le quartier.

15 personnes arrêtées

À ce moment, divers dossiers étaient déjà ouverts au parquet de Bruxelles pour plusieurs délits au Peterbos, notamment pour une tentative de meurtre sur des policiers qui avaient essuyé des jets de projectiles lors d'une intervention sur place. En octobre 2018, une vaste opération policière a alors été mise en place pour endiguer la criminalité dans ce quartier. Elle a abouti à l'arrestation d'une quinzaine de personnes. D'autres opérations menées au début de l'année 2019 ont aussi permis de saisir une somme d'argent de plus de 100.000 euros, une quantité de 600 grammes de cocaïne, deux kilos de cannabis et du matériel de confection de sachets de stupéfiants.
 

Archives : Journal télévisé et Vews avril 2018

Ces deux reportages témoignent des difficultés de la cité du Peterbos, mais aussi d'une réalité plus positive du quartier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK