De nouvelles clôtures à faune installées à la lisière de la forêt de Soignes

En longeant les clôtures, les animaux accèderont aux différents points de passages leur permettant de traverser le ring sans se faire renverser.
En longeant les clôtures, les animaux accèderont aux différents points de passages leur permettant de traverser le ring sans se faire renverser. - © RTBF

Chaque année au moins cinq accidents avec des animaux sont recensés sur cette portion de ring. Avec ces clôtures déployées sur 24 kilomètres, tant les automobilistes que les animaux seront mieux protégés. "Elles permettront aux animaux de traverser le ring sans craindre de se faire renverser."

En les longeant, ils accèderont ainsi aux différents points de passages : les écobuses pour les animaux de petite taille comme les rongeurs, les écotunnels pour les mammifères un peu plus grands (renards, blaireaux…) et enfin vers le nouvel écoduc qui est toujours en construction, pour le gros gibier.

"Ces clôtures font partie de la défragmentation de la forêt de Soignes, explique Frederik Vaes, responsable de la gestion forestière chez Bruxelles-Environnement. Car la forêt est traversée de part en part par des axes routiers."

Les animaux disposeront donc d'un plus grand terrain de jeu. Ce qui n'est pas sans incidence. "Les animaux disposeront ainsi de plus d’espace pour chasser, pour trouver un partenaire ou encore pour trouver des espaces sécurisés, nous répond Yoeri Bellemans, de l'agence flamande Nature et Forêt. Ça leur donnera beaucoup plus d’opportunités pour survivre."

Ce vaste chantier (entre Tervuren et Groenendal) aura coûté plus de sept millions d'euros. Il devrait être terminer au mois de juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK