Cure de jouvence pour la maquette de Rome du musée du Cinquantenaire à Bruxelles

La maquette en plâtre conçue par l’architecte français Paul Bigot, mesure onze mètres sur quatre. Elle représente la ville de Rome à l'époque de son apogée, à la fin du 4ème siècle.
La maquette en plâtre conçue par l’architecte français Paul Bigot, mesure onze mètres sur quatre. Elle représente la ville de Rome à l'époque de son apogée, à la fin du 4ème siècle. - © WIKIPEDIA Q. Keysers

A partir du 6 février, le grand public pourra de nouveau admirer, au musée du Cinquantenaire à Bruxelles, la maquette restaurée représentant la ville de Rome à la fin du IVe siècle, indique mercredi la Fondation Roi Baudouin dans un communiqué.

Cette reconstitution en relief au 1/400e, que l’on doit à l’architecte français Paul Bigot, a fait l’objet d’un nettoyage en profondeur et a été restauré là ou cela s’avérait nécessaire en 2019 avant d’être complètement numérisée, rappelle la Fondation.

Mais le changement le plus important concerne le dispositif de mise en valeur de la maquette dont il ne reste plus à l’heure actuelle que deux exemplaires conservés sur les quatre créés à l’origine, l’un est celui du musée du Cinquantenaire donc et le second se trouve en France à Caen.

L’ancienne installation 'son et lumière' a été rénovée et l’utilisation de technologies modernes (vidéos, écrans tactiles, animations 3D et réalité augmentée) permettra aux visiteurs de vivre une expérience interactive inédite, souligne la Fondation Roi Baudouin.

Journal télévisé du 05/02/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK